25-04-2018 15:17 - Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et en Guinée

Après la Mauritanie, le Français Bolloré est soupçonné de corruption au Togo et en Guinée

Alakhbar - Vincent Bolloré, le patron du groupe Bolloré - qui a été accusé de corruption par la Mauritanie - a été placé en France en garde à vue, prolongée mercredi 25 avril, dans une autre affaire de corruption.

Le milliardaire français est soupçonné d’être impliqué dans une affaire de « corruption d’agents publics étrangers » remontant en 2010 au Togo et en Guinée Conakry.

En décembre 2016, Alakhbar avait rapporté les accusations du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz de tentative du groupe Bolloré de le corrompre pour obtenir la gestion du trafic au Port de l’Amitié de Nouakchott.

Le responsable du groupe Bolloré « a posé 10 millions d’Euros ici (sur la table)», avait dit le chef de l’Etat mauritanien.

Le Groupe Bolloré est français. Il est spécialisé dans dans le Transport et logistique, la Communication et le Stockage d'électricité et Solutions.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1333

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • bleil (H) 26/04/2018 01:01 X

    Alakhbar, fleuron de la presse mauritanienne, se doit de faire attention à qu'on écrit ... quand cela avilie sur tous les plans notre pays "l'information" n'a aucune importance pour les mauritaniens qui savent pertinemment qui fait quoi et qui est le dindon de la farce ! la qualité se mesure à l'aune de l’intérêt national ...

  • El Houssein (H) 25/04/2018 17:15 X

    N'était ce pas une bonne occasion de le coffrer immédiatement et de confisquer ces 10 millions de dollars au profit du trésor mauritanien. Comment a il pu faire rentrer cette très importante somme en liquide sans déclaration et se permettre de la porter jusqu'à la Présidence de la République ? Question qui mérite réponse !