25-04-2018 16:51 - Appel à la 4e Marche historique des esclaves et anciens esclaves (Harratines) de Mauritanie (Le 29 avril 2018)

Appel à la 4e Marche historique des esclaves et anciens esclaves (Harratines) de Mauritanie (Le 29 avril 2018)

CP - Le Comité Permanent du Manifeste pour les droits politiques, économiques, sociaux et culturels des esclaves et anciens esclaves (Harratines) au sein d’une Mauritanie unie, égalitaire et réconciliée avec elle-même invite :

Les anciens Chefs d’Etat et de Gouvernement, le Gouvernement, le Corps diplomatique accrédité à Nouakchott, l’Assemblée Nationale, les corps constitués de l’Etat, les partis politiques, les syndicats, la société civile, le patronat, les personnalités indépendantes et religieuses (oulémas), les ONGs, la presse nationale et internationale, les populations de Nouakchott, à assister à la grande marche qu’ils organisent le dimanche 29 Avril 2018 à Nouakchott.

Lieux de départ : Nouvelle Maison des Jeunes, Château d'eau/El Mina et Carrefour Madrid

Arrivée : Foire de Nouakchott (Sur la route de Rosso, en face du Bataillon Blindé)

La marche va s’ébranler à partir de 16 heures. Vous êtes tous conviés à ce grand rassemblement pour les droits politiques, économiques, sociaux et culturels des esclaves et des anciens esclaves (Harratines) de Mauritanie.

Le Comité Permanent



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 8
Lus : 1994

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (8)

  • SAF-B.F.L. (F) 27/04/2018 02:27 X

    HÉÉÉ!!! BONNET YOO!Chers haraatines réveillez-vous les marches ne résoudront pas le problème. Vos anciens maîtres, tant que vous marcherez ils sont tranquilles en se disant ils nous serviront toujours de bouclier et de rempart contre les négro-mauritaniens. C'est une révolte qu.il vous faut! un journaliste sénégalais vous l'avait conseillée mais c«,est rentré dans l'oreille d'un sourd-muet-aveugle. HÉÉ!!! BONNET YOO!!!

  • doudou19 (H) 26/04/2018 18:00 X

    Le monsieur qui est à droite, ne fût-il pas un officier supérieur de l'armée nationale? Il n'a jamais connu l'esclavage. S'il l'avait connu il ne serait jamais officier supérieur en milieu esclavagiste comme prétendu.

  • CHENKOU (H) 26/04/2018 12:31 X

    Les harratines (maures noirs-esclaves et anciens esclaves) ont raison.Mais ce sont,nous,les Bidanes (maures blancs)qui devront marcher à leur place pour réclamer leurs droits usurpés.Pour une fois,faisons une action juste.Soyons solidaire de nos frères.C'est seulement,ce jour là,que nous allons tous vivre dans ce pays et que les mots unité, égalité et démocratie apaisée auront un sens.Alors mes frères, réveillez-vous.

  • bleil (H) 26/04/2018 00:22 X

    Politique de l'autruche ! ce pays en danger mérite que son élite puisse mettre fin au malaise politique qui permet à une association d'imbéciles (UPR) de continuer le saccage incessant de nos institutions ...

  • medabdul (H) 26/04/2018 00:12 X

    HE OUI L AMPLEUR DÉMOGRAPHIQUE DES IDIOTS ET IMBÉCILES tu as raison BLEIL.CE PAYS EST PLEINS DE COUILLONS ARRIÉRÉS.

  • bleil (H) 25/04/2018 23:52 X

    VIVE AZIZ ET VIVE LA MAURITANIE SANS AZIZ ... Ce qu'on n'arrive pas à oublier dans notre histoire, c'est l'ampleur démographique des idiots et des imbéciles dans le pays ! des gens qui vendrait leur mère esclave pour avoir de la pitance du régime militaire ... l'histoire de l'esclavage chez nous a été amplifiée par HAIDALLA puis par OULD TAYA et la valse continue pour diviser davantage les mauritaniens ! qui ne parleront pas de l'essentiel pour les interets vitaux du pays: la gouvernance.

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 25/04/2018 18:40 X

    Ce qu'on oublie trop souvent dans notre histoire, ce que les harratines possédaient eux aussi des esclaves mais personne n'en parle. AU Comité Permanent du Manifeste de Harratines c'est à peine qu’il aborde l'histoire de l'esclavage chez les harratines. L'esclavage existe chez les harratines, mais les harratines n’en parlent pas. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • foutatoro (H) 25/04/2018 17:18 X

    Grossière erreur de la part des intellectuels de ce mouvement. Ce communiqué est à revoir. Et donc, la sémantique, revue définitivement. Mais amis, « Haratines » n’est pas = à « anciens esclaves ». Il y a une différence abyssale entre « être descendants d’esclaves » mais libres et « anciens esclaves ». Ceci dit, les haratines, sont par définition, libres depuis leur naissance… contrairement peut-être à leurs parents ou grands-parents, qui eux étaient, peut-être, esclaves. Si on est nommé haratine, alors on est homme libre même dans la misère. En fait, il y a Haratine et Esclave (au sens premier du terme) dans ce pays. C’est comme si on disait que les afro-américains (d’aujourd’hui !!!) sont des anciens esclaves. Non ! Les afro-américains de chez Trump sont des hommes libres…mais, descendants d’esclaves. Signé d’un homme meurtri par la condition de l’homme haratine sur une terre dite musulmane. Parfois, moi le négro-africain, j’oublie mes terribles souffrances dans cette « erreur coloniale », quand je vois la situation honteuse et inhumaine des haratines chez nous. Tout simplement Inadmissible pour la conscience universelle !