25-04-2018 23:00 - Déclaration : Le BASEP empêche des militants d’accéder à la 62ème Session de la Commission Africaine des Droits humains et des Peuples à Nouakchott (Mauritanie)

Déclaration : Le BASEP empêche des militants d’accéder à la 62ème Session de la Commission Africaine des Droits humains et des Peuples à Nouakchott (Mauritanie)

IRA-Mauritanie - Ce mercredi 25 avril 2018 s’est ouverte à Nouakchott (Mauritanie) la 62ème Session de la Commission Africaine des Droits humains et des Peuples au Palais des congrès où l’accès est contrôlé par le BASEP (Bataillon de la Sécurité Présidentielle) depuis le coup d’Etat militaire de 2008 conduit par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, encore au pouvoir à Nouakchott.

A la grande surprise, les dirigeants d’IRA – Mauritanie Balla Touré et Dah Boushab, bien munis de cartes d’invitation remises par la commission d’organisation de la session, ont été interdits d’accès au Palais des congrès par des éléments du BASEP. Cela a été le cas de madame Aminetou Mint El Mokhtar, présidente de l’Association mauritanienne des Femmes Chefs de Familles (AFCF), mais aussi de l’ex Colonel Oumar Ould Beibacar.

IRA – Mauritanie, rejetant la tentative de la hiérarchie militaire mauritanienne de mettre au pas le mécanisme africain des Droits humains :

- Proteste vigoureusement contre l’exclusion dont les militants des Droits humains ont été victimes,

- Appelle l’ensemble des représentants africains et mauritaniens de la société civile présents à la 62ème session à se solidariser avec les militants exclus et qu’à l’issue de la session à produire des résolutions fermes sur la République Islamique de Mauritanie où les violations de Droits humains (esclavage, racisme d’Etat, exclusion, torture et spoliation des libertés individuelles et collectives) sont devenues, malheureusement banalisées,

- Et réitère sa position ferme de continuer la lutte pour les Droits humains en Mauritanie et cela, pacifiquement mais sans concession.

Fait à Nouakchott, le 25 avril 2018

La Commission de communication



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : IRA-Mauritanie
Commentaires : 3
Lus : 2057

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Selmedine (H) 26/04/2018 22:16 X

    Pour une fois le Basep à fait son travail correctement parce que ces personnages et leur dames ne font que discréditer notre pays à l'étranger par une propogande mensongère .La mauritanie à toujours été et restera un icône régional des droits de l'homme. L'application des valeurs humaines et de l'équité à toujours été son principal objectif. Seuls les faux marchands d'idées dévolues s'obstinent à duper les organisations par des propogandes mensongères .Les chiens aboient et la caravane passe.

  • pyranha (H) 26/04/2018 09:33 X

    Une habitude qui s'incruste jusque dans les veines ,c'est pas le vernis de faire partie d'une organisation de droit de l'homme qui sera un remède .Ce pays étant boudé par Dieu lui même ,c'est les dirigeants eux même qui montrent les preuves de leur culpabilité à la face du monde.Ces personnalités qu'ils ont empêché d’accéder dans cette sale sont d'ailleurs les prioritaires, et la CDHP comprend d'avance plus que les Mauritaniens tout ce cinéma .Ces comportements sauvages ,chauvins et mesquins coûteront très chers à cette bande d'irresponsables ...mais ce sera trop tard.

  • bleil (H) 25/04/2018 23:42 X

    Une commission africaine, qui se réunit au pays des droits de l'homme, des femmes, des imbéciles et des animaux ... Une réunion du BASEP n'est propre qu'à un certain calibre de personnages insignifiants et sans aucun intérêt ! des "pipskweak" comme disent les inglish ...