27-04-2018 10:30 - Le 29 avril, "le monde va découvrir qu'il y'a des gens qui marchent pour la fin de l'esclavage" en Mauritanie

Le 29 avril,

Dans un entretien avec la rédaction de Cridem, l’ancien gouverneur, Ahmédou Vall Messaoud, ne mâche pas ses mots.

"J’ai honte pour moi-même, pour mon pays, pour Ould Abdel Aziz qui joue à cache-à-cache avec la question de l’esclavage", a-t-il affirmé à Cridem, à 48H de la 4e marche historique des esclaves et anciens esclaves (Harratines) de Mauritanie, prévue ce dimanche 29 Avril, à Nouakchott.

Puis, l’ancien gouverneur indexe le double jeu des autorités mauritaniennes sur la question de l’esclavage. "De plus en plus, le monde va découvrir avec étonnement en 2018 qu’il y’a des gens qui continuent à marcher pour demander la fin de l’esclavage en Mauritanie", explique Ahmédou Vall Messaoud.

Cette année, comme l’année dernière, il y’aura deux marches distinctes. Ahmédou Vall Messaoud livre également son analyse sur les dissensions profondes qui minent la cause des Harratines.

Texte par Babacar Baye NDIAYE

©CRIDEM / 27 avril 2018

-----



Commentaires : 7
Lus : 2038

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 27/04/2018 19:04 X

    Ce qui est certain c’est que l’esclavage est devenu un moyen de gagner de l’argent et ce n’est pas Ahmédou Vall Messaoud qui va nous contredire. Pourquoi sans cesse ressasser le passé ? La Mauritanie a-t-elle aboli l’esclavage ? La Mauritanie a belle et bien aboli l’esclavage, C’est le titre provocant de ce torchon d’article qui laisse entendre qu’elle ne l’a pas vraiment fait. Depuis que Mohamed Ould abdel aziz est au pouvoir la terre mauritanienne ne porte plus d’esclave. Elle ne compte plus que des hommes libres. Nous ne voyons pas du tout, mais alors pas du tout pourquoi parler et reparler d'un fait aboli depuis les années 80 et de toujours ramener la faute sur les maures. Pourquoi, Ahmédou Vall , Biram…etc , ne parlent pas de l'esclavage chez les harratines , les soninkés ,les wolofs , les peuls ; les bambaras ? Nous savons très bien que l'esclavagisme en Mauritanie c'est le fond de commerce d'une partie de nos activistes démagogues qui n'ayant comme seule ambition que prendre et garder leur business à n'importe quel prix, préfèrent diviser les communautés pour gagner de l’argent sale. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • Sadegh Maaloum Al Qalam (H) 27/04/2018 16:50 X

    Tant que les jeunes garçons hartanis continueront à conduire des charrettes poubelles et les jeunes filles à vendre la menthe devant les fours; il n'y aura pas d'émancipation.Si les haratins sont pauvres c'est de leur faute...pourquoi la majorité de leurs enfants ne vont pas à l'école comme les autres communautés ? OOOHH Boys réveillez-vous !

  • Askatasuna (F) 27/04/2018 14:09 X

    HOOH!!! BOOYS!!! Comme disait Sankara: «L'esclave qui n'est pas capable d'assumer sa révolte ne mérite pas que l'on s'apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s'il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d'un maître qui prétend l'affranchir. Seule la lutte libère ». Mais Monsieur L'ancien administrateur pourquoi ne trainez-vous pas en justice votre voisin qui réclame haut et fort qu'il a des esclaves chez lui? De quoi avez-vous peur pour pleurnicher ainsi? Avec des gens comme vous l'éradication du système esclavagiste à du périple à faire! HOOH!!! BOOYS!!! RÉVOLTEZ-VOUS et NON S'ARRÊTER À L'INDIGNATION!

  • debeyale (H) 27/04/2018 12:12 X

    c'est une honte d'entendre que dans Notre pays existent encore des pratiques esclavagistes au moment ou on Paris de village planetaire, quelled honte

  • foutatoro (H) 27/04/2018 11:53 X

    Ahmédou Vall Messaoud + Birame + Messaoud ( ?) + Boïdiel ( ?) + Ould Beye + Samba Thiam + Sarr + Kane Hamidou Baba + les autres hommes politiques noirs majeurs = Union Sacrée pour la dignité et l’honneur des noirs dans ce pays = FIN DU SYSTEME en 48 h = fin de la domination illogique. Et après, dès le troisième jour, on passe à autre chose. C’est tout !

  • bleil (H) 27/04/2018 11:05 X

    PISSEZ DANS LE VENT ... n'est pas une bonne idée ! Arrêtez de terroriser nos paisibles populations; kwar, hratins, bidhan, maalmines, igawoun, etc ... Arrêtons cette politique de l'autruche que des imbéciles ont établie dans le pays avec dédain et dont le saccage envers nos paisibles populations doit impérativement s’arrêter faute de quoi nous resterons à la traîne de la race humaine ...

  • Tapaléé-Reek (H) 27/04/2018 10:52 X

    Et pourtant cela est vrai, pour d’autres condamnations il faut attendre une prochaine réunion des droits de l’homme en Mauritanie, monsieur Vall, est ce que les condamnés ne sont pas libérer déjà, chose à vérifier, c’est comme le cas de Mkheïttir qui est au Vatican chez le Pape François et on nous fait croire qu’il est en Mauritanie.