28-04-2018 12:33 - Adoption d'un projet de loi abrogeant et remplaçant l'article 306 de l'ordonnance portant code pénal

Adoption d'un projet de loi abrogeant et remplaçant l'article 306 de l'ordonnance portant code pénal

AMI - L'Assemblée Nationale a tenu vendredi soir à Nouakchott, une séance plénière sous la présidence de son premier vice-président, M. Mohamed Yahya Ould Khirchi au cours de laquelle elle a adopté par consensus le projet de loi abrogeant et remplaçant les dispositions de l'article 306 de l’ordonnance N°83-162 en date du 9 juillet 1983 portant code pénal.

A cette occasion, le ministre de la défense nationale, M. Diallo Mamadou Bathia, ministre de la justice par intérim a rappelé que le préambule de la Constitution de la République souligne que les dispositions de la Chariaa islamique - la source unique de la loi – énoncent, en l’article 5, que l’Islam est la religion du peuple et de l’Etat.

Ces dispositions constitutionnelles engagent l’Etat et impliquent l’obligation de respect de la Chariaa par tous les textes et leur adaptation avec celle-ci, a-t-il dit.

Il convient de rappeler également, a-t-il noté, que le code pénal mauritanien en vigueur depuis 1983 est le produit du travail d’une commission d’Ulémas et de magistrats émérites mise en place à l’époque à cette fin.

Mais l’ordonnance N°83-162 en date du 9 juillet 1983 portant Code pénal – comme tout autre texte - doit être révisée et actualisée comme le dicte la nécessité de répondre aux exigences des transformations sociales et culturelles qui s’opèrent créant de nouveaux types de contraventions et crimes qui n’étaient pas connus auparavant ni même imaginables il y a peu de temps, a poursuivi le ministre.

La réalité est que l’alinéa 2 de l’article 306 énonce ce qui suit : « Tout musulman coupable de crime d’apostasie, soit par parole soit par action de façon apparente ou évidente, sera invité à se repentir dans un délai de trois jours. S’il ne se repent pas dans ce délai, il est condamné à mort en tant qu’apostat et ses biens seront confisqués au profit du trésor public. S’il se repent avant l’exécution de cette sentence, le Parquet saisira la Cour suprême, à l’effet de sa réhabilitation dans tous ses droits, sans préjudice d’une peine correctionnelle prévue au 1er paragraphe du présent article ».

Il s’est avéré, a dit le ministre que ces dispositions sont en contradiction avec la doctrine malikite qui est celle de l’Etat. C’est pourquoi le présent projet de loi intervient pour corriger le dysfonctionnement constaté au niveau de ce texte et considérer celui qui commet un outrage contre Allah, ses Prophètes, ses livres etc. comme un apostat puni de la peine de mort même s’il se repentit avec le relèvement de l’amende dont il doit s’acquitter de 50000 à 600000 ouguiyas anciennes.

Dans leurs interventions, les députés se sont félicités du nouveau projet de loi qui contribuera, ont-ils dit, à réprimer les cas d'apostasie qui sont constatés de temps à autre.

Ils ont insisté sur la nécessité d'immuniser la société contre de tels déviations grâce au système d'enseignement qui doit axer sur les spécificités de la croyance et de la culture de la société, mettant en relief le rôle que doivent jouer les oulémas pour la préservation de ces spécificités.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1725

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • guarej (H) 02/05/2018 08:53 X

    l'ancienne 306 est plus juste car la toute derniere n'incrimine que les musulmans Donc charlie peut paraittre a nouakchott tranquillement .

  • bagaby (H) 01/05/2018 10:27 X

    Quelqu’un peut-il nous dire ce que signifie l’avant avant dernier paragraphe, si tant est qu’il y ait un sens ?

  • kalidou gueye (H) 28/04/2018 16:14 X

    Si on décide d appliquer la charia, on l applique de manière générale et à tous. Les voleurs de téléphones, de poulets ou de azebi ... Sont condamnés à mort et ceux qui volent des milliards ou des immeubles où des sociétés sont félicités et promus. La loi viole tous les principes et elle doit s appliquer d abord à ceux qui l ont pensés, rédigés, votes êt promulgués car elle viole les textes de l islam de la mission de notre prophète PSL. La charia n est pas la politique ou on prend tout ou on laisse tout.

  • Selmedine (H) 28/04/2018 14:42 X

    Les personnes refoulées ne représentent pas des organisations reconnues ,elles ne doivent pas participer aux travaux .De telles rencontres ne doivent être être une occasion pour les ennemis de notre pays à nous inonder de leurs invective. La dame et ses deux compères ne cessent de mentir aux étrangers pour leur gagné pain .Or ,dans notre pays le minimum c'est de les mettre à la porte .Mais les plabres étrangères leur sont ouvertes pour discréditer notre pays .