28-04-2018 22:22 - La vision du Manifeste

La vision du Manifeste

Le Manifeste - La composante Harratine a vécu pendant des siècles, différentes sortes de marginalisation et d’exclusion et autres manifestations d’injustice consécutives à des siècles de pratiques esclavagistes. C’est pour quoi, leur situation reflète clairement l’image de toutes les victimes au sein de la société mauritanienne.

Cette situation a continué avec l’avènement de l’Etat moderne à cause des politiques discriminatoires des différents gouvernements successifs depuis la déclaration de l’indépendance. Des politiques fondées essentiellement sur la pérennisation de la situation qui prévalait basée sur le maintien de la marginalisation d’une composante qui constitue la majorité du peuple et sa tenue dans la relation ancienne/nouvelle du "maître et de l’esclave".

Une situation qui a conduit au blocage d’un horizon de changement à cause de la résistance des structures traditionnelles et leur infiltration aux démembrements de l’Etat moderne.

Des fondements qui sont restés rebelles à toutes les tentatives de reforme visant à la création d’un nouvel équilibre qui met fin aux dommages grandissants au sein du système des relations sociales et du partage des rôles économiques et politiques.

Le sentiment grandissant d’injustice au sein des fils de cette composante et de marginalisation systématiques dont ils souffrent est un secret de polichinelle. Cela apparaît clairement à travers leur accès limité aux services de l’éducation, de la santé, de la propriété foncière, aux ressources de financement et autres moyens et facteurs d’émancipation économique et sociale qui constitue le pivot de la justice sociale et de l’égalité véritable.

Face à ce sombre tableau et conscients du danger de la continuité de cette situation sur la paix sociale, de larges composantes du peuple mauritanien se sont retrouvés au sein d’un Manifeste rassembleur qui transcende les appartenances restrictives, régionales et raciales et prennent l’engagement d’entreprendre une lutte pour l’éradication définitive de l’esclavage et toutes les autres formes d’injustice dont souffrent les Harratines.

Ce vaste mouvement constituera le fondement et le départ pour l’éradication des facteurs de discrimination et de marginalisation envers toutes les autres composantes même autres que les Harratines.

Cette volonté et ce dessein se sont concrétisés à travers l’appropriation du contenu du document du 29 avril 2013 connu sous le nom du Manifeste pour les Droits Sociaux, Politiques et Economiques des Harratines au sein d’une Mauritanie juste et réconciliée avec elle-même. Le document a constitué aussi un engagement et une détermination de tous ses signataires et de tous ses sympathisants pour travailler à la réalisation des objectifs qui y sont contenus.

La composition de toutes les instances du Manifeste reflète l’esprit de participation de tous les Mauritaniens et leur engagement pour dépasser la souffrance du passé à laquelle une méconnaissance méthodique et une insouciance volontaire a beaucoup contribué. Ce projet de changement ne peut se réaliser qu’avec une foi effective de la fatalité de reforme de ce qui a été endommagé par des pratiques destructrices à travers le temps.

Les fondateurs du Manifeste y voient un vaste cadre fédérateur des organisations, des mouvements et des personnalités qui s’engagent dans la lutte contre l’esclavage et ses séquelles et pour la propagation de l’égalité en Mauritanie.

Conformément à cette vision, les fondateurs ont décidé que le Manifeste soit un Forum et un cadre global où se conjuguent tous les efforts et les énergies de ceux qui le composent suivant le principe de la solidarité, de la coopération et de la complémentarité, chacun selon sa spécialité et sa place de façon à ce que la référence dans toute action future reste le document précité.

Le Comité permanent



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le Manifeste
Commentaires : 2
Lus : 1866

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • bleil (H) 29/04/2018 12:42 X

    On dit que les idiotes ne sont jamais aussi idiotes qu'on croit; les idiots, si. Nos amis du manifeste s'exercent eux aussi à la politique de l'autruche ! le pays qui agonise sous le joug d'une gouvernance indescriptible mérite que son élite mette un terme au malaise politique qui permet à une association d'imbéciles de saccager ses institutions ...

  • medabdul (H) 29/04/2018 11:30 X

    mais que veulent ils ces gens la? QUE VEULENT LES HARRATINES GOUVERNER LE PAYS? l'assemblee;le conseil eco et social;sghair ould mbarec;trois ministres;deux GENERAUX de l'armee bcp de directreurs centraux bcp plus que les puulars et les soninkos ;deux dirigeants politiques qui causent avec AZIZ messoud et boiydiel;ils veulent quoi en fin de compte et ils sont divises comme pas possible;y'a quoi? il y'a eu sept defections chez birame dah abeid tous des harratines miserables attires par l'argent du pouvoir qu'ils nous foutent la paix: