01-05-2018 08:29 - Les performances économiques ont permis une extension de l’offre de l’emploi (Ministre de la Fonction Publique)

Les performances économiques ont permis une extension de l’offre de l’emploi (Ministre de la Fonction Publique)

AMI - « Les performances économiques réalisées par notre pays, en dépit d’un contexte international difficile, ont permis une croissance économique régulière et une maîtrise de l’inflation, ce qui a impacté positivement les conditions de vie des travailleurs et permis une extension de l’offre de l’emploi »,

c’est ce qu’a déclaré la ministre de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration, Mme Coumba Ba dans son discours prononcé à la veille de la fête du travail le premier mai 2018 que nos travailleurs vont célébrer demain, mardi sur l’ensemble du territoire.

La ministre a souligné dans ce contexte que son département « poursuit sans relâche ses projets et programmes visant la promotion et la consolidation de la protection sociale des travailleurs en particulier ceux qui vivent dans la précarité ».

Voici le texte intégral de ce discours :

« Travailleurs ;

Mes chers sœurs et frères.

A l’instar de beaucoup de pays dans le monde, notre pays célèbre aujourd’hui 1er mai la journée internationale des travailleurs. Cette Journée est une occasion singulière pour tous les partenaires sociaux, au-delà du rituel des défilés, de jeter des regards rétrospectifs, introspectifs et prospectifs sur les conditions de vie des travailleurs.

La remise solennelle des cahiers de doléances qui constitue un moment fort de cette journée, symbolise parfaitement l’attachement au dialogue et à la négociation comme moyen adéquat pour rechercher et trouver les solutions les meilleures aux problèmes des travailleurs, ceci dans un climat apaisé et tout en se souciant des nécessaires performances économiques.

Cette préoccupation est au cœur du projet politique du Président de la République, son Excellence Mohamed ould Abdel Aziz qui, n’a de cesse instruit le Gouvernement que dirige le Premier Ministre son Excellence Monsieur Yahya ould Hademine, pour être au plus près des problèmes des travailleurs, en particuliers de ceux qui souffrent de précarité ou de pénibilité de l’emploi.

Les performances économiques réalisées par notre pays, en dépit d’un contexte international difficile, ont permis une croissance économique régulière et une maîtrise de l’inflation, ce qui a impacté positivement les conditions de vie des travailleurs et permis une extension de l’offre de l’emploi.

Travailleuses ;

Travailleurs ;

Mes chers sœurs et frères.

Le ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la Modernisation de l’Administration poursuit sans relâche ses projets et programmes visant la promotion et la consolidation de la protection sociale des travailleurs. Cette année, des étapes importantes ont été franchies, notamment la mise en œuvre des conventions internationales du travail liées à la garantie des droits fondamentaux des travailleurs et plus particulièrement celles relatives à la protection des droits des travailleurs les plus vulnérables.

Ainsi, avec l’appui du Bureau International du Travail (BIT) et du Département Américain chargé du Travail (US DOL), nous nous sommes attelé à la mise en œuvre de la Convention N°29 de l’OIT sur le travail forcé et son Protocole de 2014, à travers le projet de lutte contre le travail forcé dénommé BRIDGE. Aussi, le Département a pris les mesures nécessaires, pour contribuer à la mise en œuvre de la Loi 2015-035 portant incrimination de l’esclavage et réprimant les pratiques esclavagistes.

L’organisation en février dernier d’une table ronde impliquant tous les acteurs, partenaires sociaux et organisations de la société civile, a été un tournant décisif dans la précision des axes majeurs pour l’éradication définitive du travail forcé. Vous me permettrez ici de louer les efforts constructifs de toutes les parties prenantes et de saluer l’engagement à nos côtés de nos partenaires.

Pour impulser l’exécution du Plan d’Action National pour l’élimination du travail des enfants (PANET RIM) et en collaboration avec le BIT, une note conceptuelle de mise en œuvre est en cours d’élaboration ; dans le but d’assurer une bonne application des conventions internationales du travail N°138 et 182 de l’OIT relatives au travail des enfants.

Dans les tous prochains mois, un plaidoyer sera lancé, auprès de nos partenaires au développement, pour la mobilisation des financements nécessaires à ce plan estimés à Cinq Cent Millions d’ouguiyas MRU.

Je puis vous assurer, compte de tenu de l’importance de ce plan d’action visant la protection de nos enfants, que le Gouvernement accordera toute la priorité requise au financement de ce programme.

Travailleuses ;

Travailleurs ;

Mes chers sœurs et frères.

L’assainissement et l’amélioration du cadre institutionnel, juridique et réglementaire du Travail, occupent une place centrale dans l’action de notre Département. Ainsi, nous avons mis en place et amorcé la mise en œuvre d’un projet de renforcement des capacités des administrations du travail, afin d’améliorer sensiblement sa performance en matière d’application de la législation du travail et de la sécurité sociale.

Il sera également mis en place un système de suivi-évaluation fonctionnel, adossé à des indicateurs pertinents. Parallèlement à cette action de renforcement des capacités, nous mènerons des actions continues d’assainissement et d’amélioration des dispositifs législatifs et réglementaires afin de les conformer aux instruments internationaux dont la Mauritanie est Partie.

Travailleuses ;

Travailleurs ;

Mes chers sœurs et frères.

Le 1er mai de cette année coïncide avec des avancées majeures dans le règlement des conflits de travail qui préoccupent tant les travailleurs. Ainsi, la réforme relative à la main d’œuvre portuaire dans laquelle l’Etat a investi 112.680.000 MRU a été achevée. Cet assainissement a permis de sortir 2347 Dockers occasionnels de la précarité de l’emploi en leur octroyant des intéressements pour ceux qui ont souhaités un départ volontaire, des pensions pour ceux qui sont atteints par l’âge limite de retraite ou déclarés inaptes. Ainsi, un mécanisme approprié a été mis en place pour l’emploi régulier et décent de tous les dockers encore aptes à travailler.

Dans le même cadre de lutte contre l’emploi précaire, le Département a poursuivi son projet de formalisation de l’économie informelle, conformément à la Recommandation dite 204, afin de garantir et d’assurer la contribution de l’Administration du Travail pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des travailleurs de l'informel.

Nous continuerons de suivre avec toute l’attention requise, la mise en application de l’article 97 (Nouveau) de la Loi 93-09 du 18 janvier 1993 relatif à l’élargissement du régime de la contractualisation et l’adoption du statut des contractuels. Dans ce cadre la poursuite de la régularisation du Personnel Non Permanent (PNP) de l’Etat atteindra bientôt son point d’achèvement avec la mise en place effective d’un nouveau système intégré de gestion des fonctionnaires et agents de l’Etat. Ce système est déjà appliqué à titre expérimental dans certains Départements et sera généralisé après tests de fiabilité et réalisation des ajustements nécessaires.

Concernant la couverture sociale des travailleurs, le Département a inscrit parmi ses priorités l’amélioration continue des prestations fournies par la Caisse Nationale de Sécurité Sociale, pour élargir le champ des bénéficiaires, moderniser sa gestion et poursuivre la déconcentration pour rapprocher ses services des assurés sociaux.

Dans cette même logique, l’amélioration des prestations de l’Office National de la Médecine du Travail sera redynamisée par la prévention des risques professionnels et le renforcement du système de santé et de sécurité au travail.

C’est vous dire chers travailleuses et travailleurs, que le Département est plus que jamais engagé, à vos côtés, pour trouver les solutions idoines aux différentes questions sociales qui se posent aux travailleurs.

Ainsi, nous fondons beaucoup d’espoirs sur la relance des négociations sociales entre les partenaires sociaux en vue d’aboutir à des consensus sur les questions majeures objets des négociations, notamment la révision du Code du Travail, du Régime de la Sécurité Sociale, de la Convention Collective du Travail ainsi que la promotion de l’emploi et de la formation professionnelle.

Travailleuses ;

Travailleurs ;

Mes chers sœurs et frères.

Notre pays s’honore aujourd’hui d’être parmi les nations au monde où les standards internationaux en matière de liberté syndicale sont respectés. Cependant, force est de constater qu’en l’absence d’un système de représentation des organisations syndicales fiable, transparent et juste, les intérêts des travailleurs seront toujours sacrifiés sur l’autel des discordes stériles. C’est pour cela que nous nous attelons, de manière inclusive et transparente, à la mise en place d’une feuille de route pour définir un système adéquat de représentation des organisations syndicales.

Je termine mon propos en espérant que grâce à notre engagement collectif et la responsabilité partagée nous arriverons à relever tous les défis et je dis :

Vive le 1er mai

Vive les travailleurs et les libertés syndicales

Vive la Mauritanie unie, libre et prospère"





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2147

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • mystere1 (F) 03/05/2018 09:45 X

    Bonjour Mme la ministre, vous avez dit : "les performances économiques ont permis une extension de l’offre de l’emploi", même si c'est le cas, cela ne se ressent pas par la majorité du peuple, en quête de besoin du travail, cette majorité est composé de diplômé chômeurs hautement gradés, mais aussi des analphabètes dignes, en quêtes de travail, pour gagner leur pain, on n'indexe pas les autres, c'est à dires les intouchables ! mais sincèrement chère Coumba ! cette masse que j'ai parlé est fatiguée, je vous lance ce cri de détresse, mais cependant entre autre, l'espoir me vient à petit peu, que cette situation déplorable et injuste se terminera. Les retraités, sont entrain de partir en nombre, alors de grâce, Mme la ministre, aidez cette les générations qui devraient prendre le relai des affaires de la nation, le pire c'est que presque toutes les portes d'emplois sont serrés, on n'organisent pas des concours, les manques de formations des gens dans le secteur professionnel intellectuel, de métiers manquent énormément, désolée chère consoeur Coumba "yo guon ngua hallé" c'est à dire qu'on se dise la vérité ! le mal va mal, pour la plupart, mais une classe de masse est favorisée, si on a pas de bras long, on ne va pas ! ainsi au final, ce pays, en particulier la ville de NKTT, souffre ! et les conséquences sont la frustration, la perte de dignité en soi pour la plupart des jeunes issus de familles démunis ! ces temps çi, l'insécurité règne dans la capitale, par des saga de crimes, cambriolages, vols etc... et tout cela n'est que le resultat de l'inégalité et l'indifférence aux besoins de la grande masse du peuple en manque de besoin !je sais que ce n'est pas en votre pouvoir ! la solution est aux mains du patron du pays ! Que Dieu nous Sauve !

  • rimois (H) 02/05/2018 10:58 X

    Suivez l’évolution de l'euro face à l'ouguiya, le prix des denrées grimpant, le prix du carburant jamais à la baisse quelque soit le prix à l'importation, les taxes progressivement élevées sur les produit entrant légumes et autres, les taxes de dédouanement des voitures importées multiplié par 3 rendant difficile l’accusation d'une voiture même pour le travailleur qui peine avec son salaire, les stages difficiles à obtenir pour les diplômés à la recherche d'un travail........ Certes, certains ne ressentent pas ces difficultés.

  • abdi10 (H) 01/05/2018 12:21 X

    Elle nous parle de quel pays? du Qatar? de la Chine? de la Malaisie? ou de la Suisse?

  • cccom (H) 01/05/2018 12:05 X

    Madame la ministre, bien entendu mais les avancées des nouvelles technologiques en matière de dessalement de la mer et de l’énergie renouvelables (disponible à Boulenouar) , de la micro irrigation, de la télé irrigation, de la culture in vitro , de la mécanisation agricole peuvent sur simple volonté politique engager immédiation sans besoin de financement extérieur un projet clés en mains créateur de 100.000 emplois de jeunes et plus soit 100 fois l’emploi du secteur minier avec un retour immédiat à l’Etat de remboursement à l’Etat dans l’impôt et remboursement de la dette en moins de 10 ans. dans les Wilayas du Nord.. nonobstant le projet éducatif qui commencera à produire 30.000 docteurs gratuitement scientifiques immunisés de l’extrémisme objet de mon posting de ce jour relatif à l’éradication des séquelles de l’esclavage sur ma page .facebook.com/cheikhany.ouldsidina