02-05-2018 21:16 - Mauritanie. Droits de l'homme: guerre de tranchées entre gouvernement et ONG à Genève

Mauritanie. Droits de l'homme: guerre de tranchées entre gouvernement et ONG à Genève

Le360 - Le gouvernement mauritanien et plusieurs ONG nationales et Internationales de droit de l'Homme sont engagés dans une véritable guerre de tranchées sur des sujets liés aux droits humains, dans le cadre d’une réunion du Comité des Nations Unies pour l’élimination de toutes les formes de discrimination (CERD), qui tient actuellement ses assises à Genève, en Suisse.

Les ONG nationales impliquées dans cette bataille sont l’Initiative de résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), représentée notamment par son leader, Biram Ould Dah Ould Abeid, le Forum national des organisations de droits humains (FONADH), collectif composé d’une vingtaine d’associations, qui a délégué Lalla Aicha Sy, Aminetou Mint Moctar, Sneiba El Kory et Salamata Sy, et l’Association des Haratines de Mauritanie en Europe (AHME), pour laquelle siège Dicko Hanoune.

Les associations mauritaniennes sont appuyées par d’autres ONG de défense des droits humains de renommée mondiale, à l’image d’Amnesty International (AI).

Rapportant les débats de la séance du mardi, un communiqué de l’IRA annonce que les ONG ont posé au Commissaire aux Droits de l’Homme de Mauritanie, Cheikh Tourad Ould Abdel Malik, une série de questions portant sur des sujets de vive préoccupation.

Celles-ci concernent «l’esclavage, la discrimination contre les Haratines, le racisme d’Etat contre les ethnies noires, les disparitions forcées qui ont touché les cadres civils et militaires noirs, les lois controversées sur le racisme, l’affaire du blogueur Mohamed Ould M’Kheitir, la nouvelle législation relative à l’apostasie, la loi sur la nationalité, la législation relative à l’enregistrement des ONG et des partis politiques».

Après avoir essuyé ce feu nourri de questions, la délégation gouvernementale, venue présenter son rapport aux experts, a demandé une suspension de la séance de 12 heures d’horloge pour apporter des réponses, informe le communiqué publié par l’IRA.

Ainsi, cette guerre de tranchées devrait se poursuivre au cours des prochaines heures, avec la réponse attendue des officiels, qui semblent avoir préféré reprendre langue avec Nouakchott, et au plus haut niveau, avant de jeter toutes leurs forces dans la bataille pour apporter une réplique appropriée.

L’épisode d’une nouvelle bataille à Genève vient prolonger une tradition d’affrontements entre le gouvernement mauritanien et les associations de défense des droits humains mauritaniennes, présentées par le pouvoir comme «les ennemis» du pays.

Une guerre inaugurée au début des années 1990 sous le magistère du président Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya et qui est loin de s'estomper sachant que les maux incriminés à l'ancien régime n'ont pas été résolus, sinon que très partiellement par le régime actuel.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 1
Lus : 1741

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mohamed w.l (H) 03/05/2018 13:07 X

    Un comité onusien contre la discrimination raciale félicite la Mauritanie ALAKHBAR (Nouakchott) -Le comité des Nations Unies pour l’élimination de la discrimination raciale a félicité, mercredi 2 mai, à Genève, la Mauritanie pour ses importantes réalisations visant à mettre en œuvre les dispositions de la convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination raciale ainsi que ses recommandations formulées en 2004. Les félicitations interviennent en marge de la 95e session du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale qui se tient du 23 avril au 11 mai 2018 à Genève. Le rapport a été présenté par le Commissaire aux Droits de l’Homme et à l’Action Humanitaire Cheikh Tourad Ould Abdel Malick.