04-05-2018 10:12 - Mauritanie : des condamnations pour insultes esclavagistes appréciées

Mauritanie : des condamnations pour insultes esclavagistes appréciées

Africanews - La condamnation la semaine dernière de trois personnes à des peines de prison ferme en Mauritanie pour avoir traité autrui d’esclave n’est pas passée sous silence dans ce pays.

Cette décision de justice est présentée comme une révolution par des défenseurs des droits de l’homme dans ce pays où des pratiques esclavagistes semblent avoir la vie dure.

"C’est un jugement qui prouve que l’État ou le gouvernement a la volonté d’appliquer les lois parce qu’on prétend dire que les lois ne sont pas appliquées et ça, c’est une preuve tangible de l’application des lois", a déclaré Sniya Yrahalla, Militante de Droit de l’Homme et président d’ONG de droits.

Cette bonne volonté pourrait cependant être mise à mal selon des activistes par la négation de l’esclavagisme souvent entretenue par des autorités mauritaniennes.

"Nous pouvons toujours déplorer l’attitude du gouvernement mauritanien qui nie l’existence de l’esclavage, il le déclare d’ailleurs par son attitude devant la justice par la justice. Les services concernés adoptent une attitude clémente vis-à-vis des esclavagistes", a fait savoir Boubaker Messaoud, Président de SOS Esclave.

La répression de l’esclavagisme constatée ces derniers temps a été rendue possible en Mauritanie par la création des tribunaux antiesclavagistes.

Pour des acteurs de la société civile, une lutte efficace contre ce phénomène passe par des solutions contre la pauvreté et la promotion de l‘éducation. Des victimes sont aussi appelées à ne pas se résigner, donc à dénoncer leurs bourreaux présumés. Les violations se nourrissent trop souvent du silence en effet.

Serge Patrick MANKOU avec correspondant



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Africanews
Commentaires : 0
Lus : 2207

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)