11-05-2018 07:30 - Un prêt de 46 millions de dollars pour réhabiliter des routes en Mauritanie

Un prêt de 46 millions de dollars pour réhabiliter des routes en Mauritanie

Apanews - Le Fonds arabe pour le développement économique et social (FADES) a accordé un prêt de 14 millions de dinars koweïtis (46 millions de dollars) à la Mauritanie pour la réhabilitation de ses routes, a-t-on appris de source officielle.

La convention relative à ce prêt a été signée mercredi soir à Nouakchott par le ministre de l'Economie et des Finances mauritanien, Moctar Ould Diay, et le conseiller du directeur général du FADES, El Fatah Chadhili.

L’enveloppe sera notamment utilisée pour financer le projet de réhabilitation de la route reliant les deux villes de Boutilimit et d’Aleg, au centre du pays, sur une distance de 112 kilomètres.

La largeur de cette route qui traverse le pays du nord au sud est de 10 mètres dont 7 mètres sont bitumés.

Le prêt du FADES permettra également de financer un projet de fixation de dunes aux abords des routes et un autre pour la construction d’ouvrages d’évacuation d’eaux de pluie.

En Mauritanie, les routes sont généralement critiquées pour leur état piteux qui provoque souvent des accidents mortels.

MOO/cat/APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1381

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Selmedine (H) 11/05/2018 21:13 X

    La moughataa de chinguitty continue de souffrir de l'enclavement ce qui pousse les populations a migrer vers les régions limitrophes et vers Nouakchott.Cette moughataa qui attire chaque des milliers de touristes accusé un manque d'infrastructures routieres alors que le bitumage des routes d'autre moughataa est repris pour la 2eme voir la 3eme fois -L'Etat avait promis de relier toutes les villes à leur chef lieu par le bitume alors que la ville de chinguitti reste l'exception a cette règle.

  • mystere1 (F) 11/05/2018 09:32 X

    46 millions de $ ? Waw ! vraiment une somme qui suffirait seule, pour créer des secteurs d’emplois pour les jeunes d’abord, car les fléaux de cette sociétés s’accentuent, à cause des conséquences résultant de la situation inégales d’une mauvaise gestion du pays. C’est bien de refaire en élargissant les routes, avec un bon assainissement routier, mais cependant il y’a des choses primordiales, qui sont de natures sociales dont les situations des gens démunis, les familles, en particuliers les enfants non recensées, pour leurs avenir, le chômage etc… Je suppose ces 46 millions, seront partagés, la minorité serait payés aux ingénieurs et autres constructeurs de chantiers, injustement au lieu qu’on leur paye leurs dus loyalement, alors que la majorité de la somme de ces 46 millions sera partagée entre les prédateurs d’argents ! comme d’habitude, ainsi ces constructions de routes ne sont pas plus importantes que les besoins primordiales du peuple en condition difficile sur tous les plans, quant à ces deux régions, comme Boutilimit et Aleg, pourquoi elles seulement, alors que la route de Rosso est pire, en situation dangereuse, dont des accidents se produisent souvent mortellement ! et j’en suis certaines qu’il y’a d’autres régions du Sud, négligées qui sont dans des situations usées, quel pays de comédie !