11-05-2018 08:30 - Vidéo. Maître MBaye soutient la thèse d'une disparition forcée de M'Kheitir

Vidéo. Maître MBaye soutient la thèse d'une disparition forcée de M'Kheitir

Le360 - «Sans nouvelles» de son client, Mohamed Ould M’Kheitir, un blogueur condamné à mort en 2014 pour apostasie, dont la peine a été réduite à 2 ans de prison à la faveur d’un repentir constaté en appel le 9 novembre 2017, maître Fatimata M’Baye, conseil constitué du jeune homme, est déterminée à faire bouger les lignes.

En effet, cette avocate au barreau de Nouakchott, par ailleurs présidente de l’Association mauritanienne des droits de l’Homme (AMDH), véritable icône dans le domaine de la défense des droits humains, soutient désormais «la thèse d’une disparition forcée» de son client.

Ce, dans un contexte où les autorités de Nouakchott campent sur la version «d’une détention administrative quelque part à Nouakchott, pour assurer la sécurité de Mohamed Ould M’Kheitir».



Dans cette polémique qui enfle, maître Fatimata M’Baye exige la libération immédiate du jeune blogueur, dont la peine a été entièrement purgée en détention préventive.

A l’instigation de la mouvance islamiste radicale, plusieurs manifestations de rue ont été organisées pour exiger l’exécution de Mohamed Ould M’Kheitir.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 3
Lus : 2311

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Medabdi (H) 12/05/2018 09:36 X

    Celui qui insulte notre prophète devra avoir un châtiment corporel et moral. Et qui le défendre est un hypocrite

  • Le Forgeron (H) 11/05/2018 10:09 X

    Cheikh Tourad Ould Abdel Malik est un menteur. Nous avons toujours dit que le blogueur Mkheïttir est vendu au Pape et il est devenu le Nonce épiscopat de Nouakchott à Rome, il n’à jamais eu de détention préventive et pourquoi d’ailleurs, mais posez-vous la question, pourquoi le silence de son père et de sa propre famille, personne de sa famille ne réclame Mkheïttir et le plus fervent défenseurs de Mkheïttir est son père, il faut demander au père de ce blogueur ou est son fils et pourquoi il ne réclame jamais son fils depuis cette détention préventive, mensonge et boule de neige, Mkheïttir n’est plus en Mauritanie depuis sa sortie de prison. Dans le cas contraire qu’ils nous prouvent pour nous faire taire, Aziz peut aussi demander son retour et retour vers Rome, une fois finit les preuves de sa détention préventive.

  • mystere1 (F) 11/05/2018 09:30 X

    Le raisonnement de Me M’Baye, est bien logique, si la justice mauritanienne, voulait condamner ce m’kheitir, elle l’aurait fait, les avocats de ce jeune hommes sont autant complices, le peuple veut la tête de ce gars, très compliqué, quand à notre avocate, elle a ses raisons bien fondées de le dire, franchement ce cas de m’kheitir commence à nous tympaniser, c’est comme si, l’état et la justice veulent le couvrir, par des prétextes comme du genre il est enfermé à tel lieu ou tel lieu, une manière de faire oublier les gens ce cas, afin d’éclipser discrètement ce fautif, je suis très bien d’accord avec Me M’Baye ! sinon pourquoi jusqu’à maintenant on ne l’a pas condamné, pourquoi ? très étrange, j’en suis certaine que si c’était un noir du pays, on l’aurais vite éliminé et oublié son cas. Cependant, le pays veut prendre des lois, pour condamnation contre blasphème, c’est très bien, c’est ce qui est logique, sensé, et suivant les règles Divin, mais par contre malheureusement la justice du pays ne suit pas les normes des lois strictes comme telles, si un autre cas comme celui de m’kheitir, se produirait, est ce que la justice encore n’échouera pas ? attention, ceci est très délicate, favoriser les uns et laisser les autres, non j’ai un mauvais pressentiment pour cette future application des lois de sanctions, car tous savent que dans ce pays, rien n’est normal ! Quant à notre avocate, je suis d’accord avec elle.