20-05-2018 10:12 - Sénégal. Limogeage des chefs de l’université où un étudiant a été tué

Sénégal. Limogeage des chefs de l’université où un étudiant a été tué

Ouest-France - Deux responsables de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis dans le nord du Sénégal ont été limogés à la suite de la mort d’un étudiant lors de heurts avec les gendarmes.

Le président sénégalais Macky Sall a limogé samedi deux responsables, dont le recteur, d’une université dans le nord du pays où un étudiant a été tué cette semaine lors de heurts entre étudiants et gendarmes, a-t-on appris de source officielle.

Le recteur et le directeur du centre des œuvres de l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis, respectivement Baydallaye Kâne et Ibrahima Diao, ont été remplacés par Ousmane Thiaré et Papa Ibrahima Faye, selon un décret présidentiel publié samedi.

Le limogeage des deux responsables de l’UGB survient après la mort mardi d’un étudiant lors de confrontations avec les gendarmes. Les étudiants de l’UGB, qui réclamaient le paiement de leurs bourses, ont voulu se servir dans les restaurants universitaires sans payer. Le rectorat avait fait appel aux forces de l’ordre pour empêcher cette action, ce qui a déclenché les troubles, selon les autorités.

Vague d’émotion dans le pays

Des mouvements d’étudiants avaient ensuite appelé à la démission du recteur de l’UGB et des ministres de l’Intérieur, Ali Ngouye Ndiaye, et de l’Enseignement supérieur, Marytew Niane.

L’étudiant de l’UGB tué, Mouhamadou Fallou Sène, 25 ans, marié et père d’un garçon, « est décédé suite à une blessure par arme à feu », a affirmé mercredi à la presse le procureur de Saint-Louis, Ibrahima Ndoye. L’enquête sur cet incident sera bouclée au plus tard dimanche, avait dit M. Ndoye.

La mort de Mouhamadou Fallou Sène avait déclenché des heurts cette semaine dans plusieurs universités publiques au Sénégal avec le saccage de nombreux édifices publics, à Dakar, Ziguinchor (sud) et Saint-Louis notamment.

La mort d’un étudiant, rare au Sénégal, a suscité une vague d’émotion dans le pays. Les deux derniers cas de décès d’étudiants tués dans le pays lors de confrontations avec les forces de l’ordre remontent à 2001 et 2014, à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Ouest-France avec AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Ouest-France
Commentaires : 1
Lus : 1635

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • medabdul (H) 20/05/2018 13:54 X

    TRÈS BONNE réaction de MAKY SALL.