22-05-2018 15:51 - Les médecins grévistes prêts à supporter la suspension des salaires

Les médecins grévistes prêts à supporter la suspension des salaires

Saharamédias - Des sources médicales ont affirmé à Sahara Media ce mardi que le ministère de la santé a adressé des correspondances aux directeurs des hôpitaux leur enjoignant de lui communiquer la liste des médecins grévistes, afin de procéder à la suspension de leurs salaires.

Selon la même source, les médecins se sont empressés d’inscrire leurs noms sur la liste des grévistes et envoyé leurs matricules financiers pour être transmis au ministère de la santé pour que leurs salaires soient suspendus.

Une mesure qui signifie pour les médecins la poursuite du mouvement, et leur refus d’abdiquer face aux menaces du ministère.

Les assemblées générales des syndicats des médecins généralistes et spécialistes, lors d’une réunion extraordinaire dimanche dernier avaient décidé de poursuivre la grève jusqu’à la satisfaction de leurs doléances, tout en restant disposé à la négociation avec les autorités pour trouver une solution à la crise.

Les médecins ont souligné la nécessité de poursuivre la grève avec la même mobilisation, tout en continuant à s’occuper des urgences et à se préparer à une éventuelle escalade si l’un des membres du syndicat ou autre médecin venait à être ciblé par la direction.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 5
Lus : 1883

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (5)

  • Fennec (H) 23/05/2018 05:16 X

    Ces medecins sont dans l'inégalité totale: Manque de conscience professionelle et excès. ils en demnadent toujours plus. Ils uarient pu organiser cette grève de façon un plus responsable. il s'agit d'un abandon de poste et mise na danger de la vie d'autrui. chacun peut se mettre en grève pour son salaire. D'ailleurs qui est bien payé?

  • kalidou gueye (H) 23/05/2018 01:15 X

    Nous attendons aussi la grève des enseignants car ca ne va pas aussi êt l état joue avec des milliards pour une implantation inutile que le contribuable paie de sa propre poche.

  • Selmedine (H) 22/05/2018 23:34 X

    Les mouvements syndicaux sont les prémisses d'un tiraiment politique serein dans les démocraties qui se respectent.Les partis au pouvoir interviennent généralement pour calmer le jeu dans la mesure de leur popularité,à notre surprise nous remarquons l'absence délibérée de l'UPR qui engrange une bonne assise ces temps ci alors qu'il ne peut pas faire de médiation pour soulager Les patients face au bras de fer qui met au prise l'Etat et les toubibs.

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 22/05/2018 17:49 X

    Aujourd’hui, ces médecins démontrent leur malhonnêteté et leur indifférence. Nous parlons de cette majorité de médecins grévistes requin qui bossent à cheval entre le privé et le public .normal qu’ils demandent au ministre que leurs salaires soient suspendus car ils bossent tous dans le privé. Ces grévistes s'intéressent plus au pognon qu’aux pauvres malades. Ces médecins doivent être radiés. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • thialido (H) 22/05/2018 17:32 X

    Vous risquez non seulement vos salaires mais aussi vos matricules dans la fonction publique. C'est à dire une radiation à grande échelle. Continuer seulement qui vivra vera.