03-06-2018 19:00 - Mauritanie : Les médecins grévistes "suspendent" leurs contrats avec l’hôpital militaire de Nouakchott

Mauritanie : Les médecins grévistes

Tawary - En Mauritanie la situation du secteur de la santé devient de jour en jour plus difficile.

Les médecins généralistes et spécialistes en grève ont décidé de suspendre dans un premier temps,tous les contrats de travail qui les lient avec l’hôpital militaire de Nouakchott, selon un communiqué rendu public par le syndicat. Cette décision sera suivie d’une démission collective de tous les services de consultation du centre hospitalier national, rapporte le document. A en croire que les médecins grévistes en service à l’hôpital militaire arrêteront dès, lundi, prochain leurs prestations de service.

"C’est une riposte contre la mesure abusive prise par les autorités contre l’un des dirigeants du syndicat des médecins spécialistes, en l’occurrence, Dr Mohamed Ould Dadiya, le chef service de la médecine externe" explique-t-on. Celui-ci a été limogé, ce jeudi 31 mai, par le Directeur du Centre hospitalier national, Dr Deh.

Toujours selon les termes du communiqué, si le gouvernement n'annule pas cette note, d’autres mesures progressives seront entreprises.

Quant à la commission chargée du suivi et de l’évaluation de la grève,elle a déclaré que la mesure de déposition d’Ould Dadiya est illégale et purement contraire au code de travail en Mauritanie.

Selon des observateurs, la situation demeure tendue et la solution promet d’être difficile.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2007

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • El Houssein (H) 03/06/2018 20:10 X

    Ces mouvements doivent être contenus à temps de peur de tout débordement ou d'infiltration de certaines mauvaises volontés pour envenimer la situation. Ce bras de fer n'est pas la bonne solution. Le peuple souffre de votre propre désaccord.

  • Le coq (H) 03/06/2018 19:15 X

    Il faut aussi interdire aux médecins le travail dans le privé... Respectez les malades!Vs ne pensez qu'à vos poches.