04-06-2018 00:15 - 1500 milliards en infrastructures: Quand l’argent s’évapore

1500 milliards en infrastructures: Quand l’argent s’évapore

Le Calame - Au cours d’une session ordinaire de l’Assemblée nationale, le député de Tawassoul Mohamed Goulam Ould El hadj Cheikh a adressé une question orale au ministre de l’équipement et des transports, Mohamed Abdallahi Ould Oudaa lui demandant de donner les détails de la liquidation de l’établissement national d’entretien routier et les conditions de son reversement à l’ATTM.

Dans les commentaires qui ont précédé la question, le député a rappelé que le gouvernement a déjà dépensé entre 1300 et 1500 milliards d’ouguiyas en infrastructures à travers des adjudications qui se passent dans la plus grande opacité en l’absence des entreprises du secteur privé.

Les marchés généralement de gré à gré sont systématiquement donnés à l’ATTM et à l’ENER ou à une société connue qui sous-traite les marchés par manque de moyens techniques et de qualification en ressources humaines en engrangeant de gros profits puisque les départements de tutelle sur instruction de très hautes autorités lui permettent de procéder à des surfacturations phénoménales.

A titre d’exemple, la charge de sable qui se vend à Nouakchott entre 14 et 18 mille d’anciennes ouguiyas est vendue par cette société à 180.000 UM.

Dans son intervention, le député a déclaré que la grande campagne médiatique qui accompagne ces réalisations oublie souvent de remarquer qu’elles n’ont pas impacté sur le bilan des accidents routiers souvent très meurtriers sur les routes nationales. Par exemple en 2016, les services officiels ont enregistré 134 morts alors qu’en 2017 ils ont enregistré 437 morts.

L’état des axes routiers Rosso/Nouakchott ou Aleg/Boutilimit entre autres démontre si besoin est que ces grandes réalisations infrastructurelles et routières dont on parle tant ne sont pas plus grandes que cela.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 2234

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • hamadel (H) 04/06/2018 09:38 X

    1500.000.000.000.000milliards nous le peuple nous n'avons rien vu et on a faim il faut que l'etat fasse quelque chose on attend d'etre impacté depuis 2008 Jusqu’en 2019

  • boubou_kibili (H) 04/06/2018 04:13 X

    Très bonne question de l'honoble député. Ce régime est le pire que ce pays a connu. Il s'en fiche d'evaluer. D'ailleurs il ne cherche pas a le faire car il sera mis a nu. L'AN doit se doter d'un Comité pour promouvoir l'évaluation indépendante pour arrêter ces éléphants qui courent dans notre pays sans aucun lendemain sauf le pire pour nos populations. C'est le rôle de l'AN et vous devriez l'imposer a ce gouvernrment incompétent, arrogant que gabegiste. Bravo aussi pour l'honorable député de la majorité sur le compte de la lutte contre la gabegie qui fait des retraits pour le MEF et son Charge du budget.apparemment ils sont d'accord sur une chose c'est de pomper nos maigres ressource. Si on appliquer la charia on devrait leu coupe plus que leurs mains.