12-07-2018 13:12 - La Mauritanie dément toute fermeture de la frontière avec le Sénégal

La Mauritanie dément toute fermeture de la frontière avec le Sénégal

Le360 - Contrairement à une nouvelle diffusée mercredi par un quotidien de Dakar, et largement relayée par la presse sénégalaise, la Mauritanie n'a pas fermé sa frontière avec le Sénégal. Au plan administratif et formel, aucun changement légal n’a été apporté aux règles régissant la traversée du fleuve Sénégal, frontière naturelle entre les deux pays sur plus de 700 kilomètres,

Ainsi, les points de passage officiels, au nombre de trente-cinq, sur tout le territoire mauritanien, restent-ils ouverts, notamment ceux sur le fleuve Sénégal: Bogné, Rosso, Dioudé Diery, Cas-Cas, Wouro Aly, Mbagne, etc.

Ce sont les seuls points de passage qui sont autorisés pour la traversée du fleuve qui sépare les deux pays. Ces points ont été mis en place pour éviter la porosité de la frontière dans un contexte régional marqué par une insécurité grandissante.

Toutefois, à la faveur d’une série de patrouilles effectuées sur le fleuve par les forces armées et de sécurité, il avait été constaté l’existence «de plusieurs points de passage non autorisés, et donc irréguliers, au niveau de plusieurs villages et localités, dans toutes les régions de la vallée.

Ce sont ces points passage sauvages qui ont été fermés ces derniers jours, entraînant par la même occasion la saisie à titre conservatoire, du matériel (pirogues) qui servait à un trafic illégal. Les points de passage officiels restent ouverts et les populations vaquent librement à leurs occupations»
précise la source sécuritaire.

Illustration, avec la poursuite du trafic à Rosso et au niveau de nombreuses autres localités.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 1
Lus : 2011

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • siam2013 (F) 12/07/2018 16:09 X

    En fait il faudrait réduire les points de passage officiels pour mieux contrôler l'immigration clandestine. Et puis à part quelques ouvriers, la Mauritanie n'a dorénavant plus besoin du Sénégal, petit pays satellite de la France.