17-08-2018 02:00 - Législatives 2018 : la syndicaliste Aminata Bouna Fall candidate N° 2 de l’UFP sur la liste nationale

Législatives 2018 : la syndicaliste Aminata Bouna Fall candidate N° 2 de l’UFP sur la liste nationale

Tawary - Bien connue dans le milieu politique et la société civile, Aminata Bouna Fall tentera sa chance en politique. Pour les législatives de septembre prochain, elle est portée candidate N°2 sur la liste nationale de Nouakchott sous les couleurs de son parti, Union des forces de progrès (UFP).

Aminata est impliquée dans le monde politique mais aussi dans la société civile, depuis plus de 20 ans. Elle est notamment présidente de l’ONG Lumières des Enfants, un engagement pour la protection de l’enfance. Également syndicaliste depuis 2005, elle est membre du bureau national de la CGTM depuis le dernier congrès. En sa qualité d’enseignante, elle est chargée du Genre au sein du SNES.

Amina Bouna Fall avait fait plusieurs pays dont la France, le Sénégal, la Cote d’Ivoire, le Burkina-Faso dans le cadre des formations et des rencontres internationales pour le renforcement des capacités des syndicalistes et du développement de l’enseignement à l’écrit et à l’oral.

Avec son souci d’améliorer les conditions des enfants et de contribuer à la réinsertion à l’école de ceux en âge de scolarité qui n’ont pas eu la chance d’y aller. Son organisation a travaillé dans ce sens avec des organisations internationales basées à Nouakchott.

Mme Fall indique que son engagement et sa passion ont permis à plusieurs jeunes enfants de s'épanouir tant à l’école qu'au niveau professionnel, et elle souhaite maintenant transporter ses qualités dans l'arène politique.

Elle déclare être comme l’ensemble des candidates et candidats de son parti, une candidate dynamique et à l'écoute de tous les citoyens de son pays et de tous bords.

Elle dit être une personne qui s'assurera de défendre les intérêts et le bien-être des mauritaniens une fois dans l’hémicycle.

Aminata Fall, comme ses frères et sœurs de lutte politique, a déjà fait connaître ses intentions dans la course électorale dans les rencontres.

Disons qu’Ami, est membre du conseil national de l’UFP depuis l’un de ses derniers congrès, puis elle a été élue à l’unanimité par les militantes du parti dans la Moughataa, présidente de la section des femmes dudit parti.

Ayant réalisé un travail impressionnant dans la commune populaire dans Sebkha, réputée comme un fief de l’opposition, elle y continu ses prises de contacts et visites de proximité. Pour cette native de Rosso, c’est un « devoir citoyen ».

Ce projet, dira-t-elle, ne date pas d’aujourd'hui. « Longuement mûri et réfléchi », Ami va avec son parti en comptant sur la population, qui représente pour elle une force et une motivation pour accompagner les listes du parti dans ce « combat ».

« Briguer la députation , ce n’est pas un poste politique, c’est une candidature sociale », a soutenu Ami , qui veut promouvoir « une politique sociale et communautaire pour venir en aide aux populations en tenant compte des réalités de leur vie » et en prônant à ce que toutes les ressources générées par l’Etat soient mises au service des populations.

Coup d’œil sur le parcours scolaire d’Aminata Fall

Après avoir fait ses études fondamentales à l’École Khayar de Nouakchott, Aminata, franchi le pont pour faire le premier cycle du secondaire entre le collège de Tevrag-Zeina, et le CC des jeunes filles. Avec son BEPC, elle vint passer le second cycle du secondaire au lycée National, où, elle parvient à décrocher son précieux Baccalauréat en Série Lettres modernes avec brio.

Du coup, elle atterrit à la faculté de droits et économiques de Nouakchott. Là, elle gravit toutes les étapes de l’enseignement supérieur pour saisir avec une bonne mention Sa Maîtrise en Droit public, option relations internationales.

En faisant face à plusieurs opportunités de travail, Ami, embrasse le métier d’enseignant, qu’elle exercice avec amour et abnégation.

Par Aboubecrine Sidi



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1375

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)