09-01-2019 15:33 - Mauritanie : en images, la marche contre la haine et le racisme, à Nouakchott [Vidéo & PhotoReportage]

Mauritanie : en images, la marche contre la haine et le racisme, à Nouakchott [Vidéo & PhotoReportage]

Des milliers de mauritaniens ont manifesté mercredi 09 Janvier à Nouakchott contre la haine et le racisme, à l’appel du Gouvernement mauritanien.

Le rassemblement a mobilisé des ONGs, des partis politiques, des syndicats, la société civile, des parlementaires, des membres du Gouvernement. Plusieurs slogans ont été scandé par les marcheurs : "Ensemble contre le racisme et les racistes", "Non aux discours de haine", "non aux prêcheurs et artisans de la discorde", "oui pour une Mauritanie prospère, solidaire et unifiée", "Non à la haine et à l'extrémisme".

La marche s’est terminée par un meeting présidé par le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Abdel, en présence du Premier ministre, Mohamed Salem Ould Béchir.

"Je suis là, aujourd’hui, pas en tant que politicienne, pas pour parler de la politique, pas pour appuyer un parti politique, mais je suis là, aujourd’hui, parce que je porte le sang des Mauritaniens. Je suis là parce que nous sommes un pays frère, musulman et nous sommes donc tous unis, unis ensemble. Ce qui nous amène, aujourd’hui, c’est de bloquer le passage, à toute autre personne qui a un autre discours extrémiste que ça soit de toutes les couches, de tous les camps, de tous les politiciens, pour dire non. Nous sommes un seul pays. Si vous voyez ce mélange de la population mauritanienne, vous allez voir que nous sommes unis. Ce n’est pas le discours politique qui nous amène ici ni un discours personnel mais nous sommes là pour une unité nationale", a affirmé à Cridem Zeinabou Mint Taleb Moussa, activiste de la société civile mauritanienne.

"Nous pensons que le pays a besoin de paix. S’il n’y a pas de paix, il n’ya pas d’affaires. Nous voulons un pays pacifié, calme où les citoyens peuvent se retrouver, sans problèmes pour que les affaires marchent mieux et que le développement marche mieux", a déclaré à Cridem Ahmed Hamza, président de la Fédération des Industries et des Mines.

Dans un discours prononcé devant les marcheurs, le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé tous les mauritaniens à se dresser contre les discours de la haine et de l'incitation à la division.

"Votre sortie prouve votre fort sentiment de préserver l’unité nationale et d’assumer votre responsabilité à l’égard de la Nation et de son histoire glorieuse ainsi que votre ferme opposition aux tenants de la discorde au sein du peuple mauritanien, ceux-là même qui ont des agendas extérieurs et des idées destructrices", a ajouté le président Aziz.

Cette marche a fait l’objet de controverse, notamment au sein de la classe politique mauritanienne.

Texte & Photos | Par Babacar Baye NDIAYE

©CRIDEM / (09 Janvier 2019)

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...






































































































































































Commentaires : 7
Lus : 6017

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • lass77 (H) 10/01/2019 12:38 X

    Enfin, les femmes beydanes sortent pour manifester ? Elles étaient où les autres manifestations dépuis 15 ans?

  • hayerim (H) 10/01/2019 12:22 X

    De belles images à rééditer pour d'autres causes telles que le pouvoir d'achat, le niveau de vie et une éducation correcte pour tous!

  • SAF-B.F.L. (F) 10/01/2019 00:58 X

    HÉÉÉ! BONNET YOO! Mon mari m'a dit que voilà la plus grande hypocrisie du siècle: des racistes, des haineux, des esclavagistes qui sont de grands voleurs qui crient au voleur! Le monde à l’envers! Mais Dieu vous attend pour que vous soyez les braises de l'Enfer! HÉÉÉ! BONNET YOO!

  • diargua (H) 09/01/2019 18:54 X

    Cridem ou est passe l'article : ''Je peux bloquer les réseaux sociaux '' déclaration du Guide éclairé

    ------

    Diarga,

    L'article a été retiré par Saharamédias, la source, qui a saisi Cridem, pour en faire pareil. Merci.

  • samboy (H) 09/01/2019 18:42 X

    Quel cinéma!!!!! Allah ne dort pas....

  • Face-Mauritanie (H) 09/01/2019 16:59 X

    Nous avons vu des panneaux et des banderoles qui ne dénonce que la haine, ou sont passés les banderoles sur le racisme et l’exclusion, interdire des discours haineux, veut dire faire éviter des représailles par ceux à qui on a fait du mal donc : Haine = vengeance et racisme = communautarisme, qui est la cause de l’exclusion des autres, donc les mauritaniens ne sont pas raciste mais haineux, ce qui est faux. Alors que la haine est quelques fois personnifiée, tandis que haïr se dit des répugnances physiques, la haine ne se dit que des grandes aversions morales, l’on ne dirait pas la haine du froid. Le slogan de Haine ne correspond pas à la situation du pays. Par contre le racisme est l’œuvre des féodaux qui l’utilisent pour rester fort, dominer et avoir des esclaves.

  • cccom (H) 09/01/2019 16:33 X

    Braves cadres du pays, ne nous trompons pas, agissons vite sur le terrain: L'Ordre Economique Mondial (OEM) constitué depuis les années 70 contre le tiers monde moilise des fonds fantastiqes qu'il investit en nous Mauritanie et ailleurs pour y créer une guerre civile à la syrienne aux motifs raciste, réligieux et autres dont l'objectif n'est autre que de provoquer la Guerre civile autodestructrice destinée à favoriser l'occupation occidentale du pays et le pillage de nos ressources minières. Pour éviter ce drame, soutenez mon action pour l'Education du peuple tout entier, engageons la création immédiate de nouvelles générations de jeunes intelligentes et érudites (doctorants ç à 18 ans) par le systéme Cerveaux Oasis créateur de cerveaux et d'emplois annuels productifs par centaines de milliers. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr