20-04-2019 09:12 - Mauritanie : baisse de 0,8% des recettes tirées des industries extractives

Mauritanie : baisse de 0,8% des recettes tirées des industries extractives

Les Mauritanies - Les revenus générés par le secteur des industries extractives en Mauritanie ont enregistré une baisse de 0, 8% en 2016, soit 45,333 milliards ouguiyas MRO en 2015 contre 44, 956 milliards ouguiyas MRO en 2016.

En effet , ces résultats ont été obtenus en faisant la comparaison entre le rapport 2015 du Comité National d’Initiative de Transparence des Industries Extractives (CNITIE) et celui de 2016, présenté à la presse, le mercredi 17 avril.

Ainsi, cette diminution est due en grande partie au montant encaissé par le Fonds National de Recettes des Hydrocarbures (FNRH).

Cette somme a baissé de 3%, soit 12,600 milliards MRO contre 12,181 milliards de MRO sur la même période.

Cette contre-performance résulterait également de la baisse des paiements sociaux et environnementaux, soit 1,046 milliard MRO contre 688 millions de MRO.

Le rapport 2016 réalisé par le cabinet britannique Moore Stephens, révèle que le trésor public a encaissé un montant de 32,107 milliards d’ouguiyas.

En outre, l’Initiative pour la Transparence des Industries Extractives (ITIE) a demandé à la Mauritanie de publier périodiquement ses rapports.

Ce qui permettra, souligne-t-il d’avoir un aperçu net sur l’évolution du secteur extractif du pays.

Déclarée, pays conforme à l’ITIE par le Conseil d’Administration de l’institution, en février 2012, la Mauritanie est à sa 12e publication du rapport sur la période 2005/2016.

En rappel, le CNITIE se compose de 29 membres dont 6 représentants de l’administration, 5 des compagnies extractives et 18 de la société civile.

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 885

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 20/04/2019 09:58 X

    SVP, sortons des stratégies de développement du colonialisme développeur du Sous Développement.Nous demandons au futur Président d'accepter de réformer l'EDU en 2019 par le Conseils Régionaux pour gagner la création de nouvelles Générations de jeunes ingénieurs immunisés de l'extrémisme à l'âge de 18 ans dans toutes les Wilayas et un fonds aux Conseils Régionaux de 50 milliards UM/an pour acheter une usine de dessalement de type de celle d'Agadir (Maroc) pouvant téléirriguer à distance 10.000ha de palmeraies modernes d'un revenu de 100 Milliards à 300 milliards UM/an durables(avant l'épuisement des mines) pour 100.000 jeunes/an. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr