20-04-2019 13:51 - [Libre Expression] Réaction à la dernière prise de position du penseur Mohamed Yehdhih Ould Breideleil

[Libre Expression] Réaction à la dernière prise de position du penseur Mohamed Yehdhih Ould Breideleil

Adrar Info - Le professeur Mohamed Yehdhih Ould Breideleil nous a surpris il y a deux jours, avec un magnifique sermon politique, prononcé à l’occasion de son soutien avec certains de ses collègues à la candidature du candidat à la présidence de M. Sidi Mohamed Ould Boubacar.

Le surprenant, en les paroles du professeur Mohamed Yehdhih n’est pas son choix de discours, car il nous a habitué à communiquer avec le public par le biais d’articles riches en références historiques et intellectuelles, bien meilleurs que ses discours oraux.

Il n’est pas étonnant que l’homme change de position politique, surtout que ses partisans, se sont dispersés parmi les candidats et n’ont plus de position électorale unifiée depuis des années.

Ce qui est vraiment étonnant, c’est l’ampleur des préjugés et des appréciations que portent les paroles de Ould Breideleil quant à "la dernière décennie des réalisations".

Laquelle a coupé la langue à de nombreux idéologues et avant-gardistes qui monopolisaient les problèmes du peuple et de la nation en les confisquant pour leurs intérêts partisans égoïstes.

Le professeur a commencé par faire semblant de s’amuser comme s’il parlait tout seul et pensait à voix haute, en essayant de se convaincre d’une position qu’il sait porteuse de nombreux aspects contradictoires.

Ould Breideleil déclare qu’il a pris sa décision "sans réfléchir" parce que, selon ses dires, le pays se trouve "avant d’un incendie" et "dans une tragédie" ou un "coma". La seule raison de tout cela, a-t-il déclaré, est "l’absence de débat et de dialogue".

Le professeur ici, a, peut-être l’intention de dire que le dialogue doit se faire avec lui personnellement et avec son groupe restreint. Pourtant, cette décennie a été la plus importante de l’histoire de la Mauritanie en matière d’ouverture médiatique en direction de la population.

Elle a enregistré les dialogues politiques les plus importants qui ont fait de réelles concessions, et produit des améliorations constitutionnelles historiques qui resteront dans les mémoires des Mauritaniens pendant des décennies.

Le respect de la loi et de la constitution évoquées par notre professeur n’est, en fait, qu’une excuse pour soutenir son candidat. Il n’est pas possible, en cela, de faire plus d’ajout sur ce qu’a décidé le président de la République, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, qui, malgré une majorité confortable au parlement et aux conseils municipaux, régionaux et le soutien populaire … a refusé de changer la constitution, préférant ne pas briguer un troisième mandat, et a présenté, pour la première fois dans la région arabe, une leçon de politique exemplaire.

Pour lire la suit : https://www.alakhbar.info/?q=node/17132

Traduit par adrar.info





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1544

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • analagjar (H) 21/04/2019 09:18 X

    Il faut avoir un minimum de carapace qui soit forgée par le militantisme et l'expérience et une compétence avérée pour s'attaquer à un animal politique qui, même s'il n 'a pas raison dans tout ce qu'il dit est suffisamment rusé pour avancer beaucoup d'arguments qui font mouche chez tous les déçus et mécontents qui sont devenus légion en ces jours de disette ...

  • hi (H) 20/04/2019 20:47 X

    Les laudateurs se jettent sur ceux susceptibles de porter le vrai changement!

  • leguignolm (H) 20/04/2019 18:06 X

    Il est devenu une feuille en chute libre qui tombe par ci par là sur le plus haut d’un arbre, pour ce qui reste de sa vie, il finira dans la déperdition et de la dépravation. En ce qui est concerne ses influences politiques que Dieu ait pitié de leurs âmes.