Cridem

Lancer l'impression
17-01-2015

05:30

Un Rappeur membre de « Awlad Leblad » en prison : « Hamada paye le prix de son engagement contre le régime » dixit Ishaq

L'Authentique Quotidien - Hamada, la deuxième icône du groupe de Rapp le plus populaire mais aussi le plus virulent vis-à-vis du pouvoir mauritanien, « Awlad Leblad » est incarcéré depuis deux jours. Officiellement, la Brigade Antistup l’aurait pris en possession de drogue et il devrait répondre également d’un viol sur une jeune fille.

Les sources qui ont livré l’information de se demander si cette arrestation avait des rapports avec ses positions politiques si l’on sait que le groupe auquel il appartient est l’un des plus violemment opposés au régime actuel.

D’ailleurs, le dernier tube qui fait aujourd’hui un tabac est un condensé de critiques acerbes et s’intitule « Dégage ! » Invité de « Sahara Talk », l’émission vedette de la radio Saharamedia animée par Zayed la nuit dernière, son compagnon Ishaq est catégorique. « Hamada paye le prix de son engagement contre le régime ».

Selon lui, le groupe « Awlad Leblad » subit des menaces au quotidien. La plus directe serait celle provenant du Président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz lui-même. Ishaq affirme avoir été reçu par Ould Abdel Aziz et que ce dernier lui avait demandé de cesser lui et ses amis ses attaques contre sa personne, « sinon, les conséquences seront fâcheuses ».

Ishaq a affirmé également dans la même émission diffusée mardi soir 13 janvier 2015, avoir reçu les mêmes menaces d’autorités policières, soulignant qu’après avoir tenté d’acheter leur silence ou de les récupérer, « on essaye maintenant de nous faire taire à tout prix ».

A rappeler que le groupe « Awlad Leblad » a été récemment invité par le ministère de la Culture à la 5ème édition du Festival des villes anciennes qui vient de s’achever, le 10 janvier dernier, à Chinguetti.

Ishaq et Hamada y avaient interprété une ancienne chanson sur l’unité nationale avec la Diva disparue, Dimi Mint Abba. C’était à l’ouverture du festival et en présence de Mohamed Oud Abdel Aziz.

Ahmed. B



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org