Cridem

Lancer l'impression
19-04-2015

06:45

A la mémoire d’un Anti-esclavagiste des années 50, Feu Ould Sidina

Cheikhany Ould Sidina - Dans les années 40 et 50 existait dans le pays une "industrie" porteuse de revenus aux charlatans qui était "la chasse aux vielles esclaves sans appui" qu’ils taxaient à tord, de "suceuses de sang" pour les tuer à coups de pierres en prétendant des faux pouvoirs de guérisseurs aux malades souvent atteint de fièvres ou vomissements.

Ould Sidina (1918-2003), à l’époque, jeune marabout de retour en Adrar de son long périple de 14 ans d’ études théologiques dans les plus célèbres Mahadhra du Brakna, Assaba et Trarza, s’était donné pour tâche première de combattre ces charlatans à Aoujeft : il achetait, auprès de leurs maîtres, toutes les femmes esclaves déclarées "Sellale" (suceuses de sang) par les charlatans pour les affranchir séance tenante et les protéger d’une mort atroce par jets de pierres.

Plusieurs familles connues, dont les grands-mères ont été sauvées du drame fredonnent encore aujourd’hui leurs chansons de reconnaissances à feu Ould SIDINA ….

Ould Sidina a disparu à l’âge de 95 ans le 14 Avril 2003, c'est-à-dire d’il y a 14 ans, presque jour pour jour en laissant des traces indélébiles dans les cœurs de ses fidèles ( As Hab CHEIKH , Amis de Cheikh comme il aimait les appeler) et dans l’Oasis de Maaden El Ervane qu’il a fondé en 1970 et bâti pour devenir aujourd’hui :

1- Un site de zyara quotidienne et saisonnière de milliers de ses fidèles de toutes les origines de son mausolée sis à Maaden El Ervane pour exhausser leurs vœux inavoués.

2- Un site de miracles de productions agricoles et de cadres compétents: - les rendements agricoles dépassent les 100 t/ha de carotte (confirmée par la pesée des services techniques et des agriculteurs sur site) alors que le rendement connu dans le monde est de l’ordre de 50t/ha…..

Au moment où je mets sous frappe cet article,

- Autre miracle, les jeunes de cette Oasis inscrits au lycée Oughoul El Ouahatt ont réalisé des performances d’études et de réussite professionnelles exceptionnelles en enregistrant un nombre d’admis au BAC ( de 1997-2008) à partir d’une seule école primaire supérieur aux admis de 100 écoles primaires voisines, cela à un coût ZERO à l’Etat et aux parents d’élèves, avec une réduction du cursus secondaire de 50 à 70%.

Fasse que l’Etat découvre les miracles de l’Oasis pour la valoriser au profit du pays.

Nouakchott, le 17 Avril 2015

Cheikhany Ould Sidina 44155715

Mail : cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr








Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org