Cridem

Lancer l'impression
28-05-2015

08:30

PhotoReportage. Le chômage chez les jeunes au cœur d'une rencontre-débat d'Utopia Mauritanie

Chaque année, plus de 50.000 jeunes mauritaniens frapperaient à la porte du marché de l'emploi, selon l'Agence Nationale pour l’Emploi des Jeunes à la recherche de l’emploi.

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes mais surtout qui devraient pousser les autorités à "redéfinir le rôle de l’ANAPEJ" et revoir "la politique de recrutement de la fonction publique", a estimé l’économiste, Dr Néné Kane, lors d’une rencontre-débat initiée par le Mouvement Utopia, le 25 mai, au Musée National de Nouakchott.

Face à la problématique de l’emploi, Mme Kane, de ses études empiriquesestime  qu’il faut mener la guerre aux soubassements du chômage, montrant que certains "déterminants", parmi lesquels, l’inadéquation formation/emploi, le manque de formation ou encore le recrutement par le relationnel, obstruaient chez les jeunes la chance de trouver de l’emploi.

Des opportunités d’emploi à saisir, il en existe. Surtout que l’Etat et le secteur formel (privé) ne sont pas en mesure d'absorber tous ces demandeurs d'emploi, il faut "encourager la structuration du secteur informel", "changer le champ de l’éducation de base", tout en redéfinissant "le processus d’apprentissage", a conclu Dr Néné Kane.

D’autres interventions, en relation avec l’environnement, les droits de l’Homme, la souveraineté alimentaire, la diversité culturelle, ont marqué cette rencontre-débat.

"Nous continuons de croire que c’est ensemble que les choses vont se faire dans toute la diversité culturelle que compte le pays", a rappelé El Hussein Dieng, coordinateur du Mouvement Utopia Mauritanie, expliquant que cette rencontre-débat visait à permettre à la Mauritanie "de mieux suivre la marche du monde en jouant sa partition réelle dans la prochaine configuration géostratégique du monde".



Avec Cridem, comme si vous y étiez...














































 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org