Cridem

Lancer l'impression
20-06-2015

19:16

Des artistes mauritaniens accusent la ministre de la culture de partialité

Sahara Medias - Des dizaines d’artistes mauritaniens ont accusé la ministre de la culture de vouloir les exclure de la composition du bureau des artistes mauritaniens qui doit être constitué dans les jours à venir. Ils ont accusé la ministre de partialité et d’avoir choisi une tendance au détriment d’une autre.

Dans un point de presse à l’hôtel IMAN, l’artiste Tahra mint Himbara s’est déclarée surprise de la décision de la ministre de vouloir écarter toutes les grandes familles d’artistes, à l’image de Ehel Abba, Ehel Eyda, Ehel El Meidah, Ehel N’Gdey, Ehel Choueikh, Ehel Dendenni, Ehel Awa etc…

Mint Hembara a accusé la ministre Hendou Mint Ainina d’avoir choisi une composition unicolore afin de souscrire à la demande de partenaires étrangers et obtenir un financement de 5 millions d’euros.

Les artistes qui se sont succédés sur la tribune se sont déclarés disposés à travailler à la formation d’un bureau consensuel tout en réaffirmant leur détermination à préserver leurs droits.

Plusieurs grandes figures de la musique mauritanienne avaient assisté à cette conférence de presse à l’image d’El Hadrami O. El Meidah, Sidi O. Dendenni, Néma mint Choueikh



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org