Cridem

Lancer l'impression
05-06-2016

14:10

Soufi, le mystique qui faisait peur de Brahim-Bakar Ould Sneiba : Le commentaire d'Idoumou Ould Mohamed Lemine

Cridem Culture - Soufi, le mystique qui faisait peur de Brahim –Bakar Ould Sneiba est un roman surprenant, à la fois par son sujet et par son écriture.

En effet, alors qu’il romance l’histoire vraie d’un mystique africain en prise avec l’administration coloniale française au début du siècle dernier, sujet en lui-même novateur en littérature mauritanienne, il le fait avec le style, le jargon et les envolées martiales d’une narration guerrière.

Et pour rendre ce cocktail inédit encore plus singulier, l’auteur trace, avec une précision délicate, une galerie de portraits de personnages issus des deux univers de la mosquée et de la caserne. Le résultat est une sorte de "Vie de saint" au XXème siècle aux allures d’une "Chanson de geste".

Le roman transporte le lecteur, dès les premières pages, dans un suspense captivant, rendu encore plus prenant par les incursions de l’auteur pour jeter la lumière sur certains pans de l’histoire du pays maure, décrire les mœurs de ses habitants ou relater certaines des anecdotes qui peuplent son oralité riche et diversifiée.

Une belle histoire, à la fois mystique et martiale, dont les coquilles, malheureusement nombreuses dans le texte, n’enlèvent absolument rien au plaisir de la lecture, ni à l’intérêt littéraire.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org