Cridem

Lancer l'impression
04-01-2017

00:00

Tourisme : Les bienfaits de la Randonnée Chamelière dans l’Adrar Mauritanien /Par Monique Guerra

Adrar-Info - Se plonger dans le désert nécessite tout d’abord le besoin de se ressourcer, une remise en question par l’abandon de son confort, un besoin de silence et de partage! Changer ses habitudes du quotidien ,se débarrasser de ses oripeaux qui nous font une carapace qui nous rend lourds et patauds….

On redécouvre le temps originel, le réveil se fait tout naturellement …en douceur! Lémine et Mohamed,mes amis nomades commencent à allumer le feu ,quelques brindilles pètent et leurs chuchotements nous requinquent dans la fraicheur matinale...

L’on immerge des bras de Morphée et lentement on se bouge du sac de couchage, on redécouvre le sable qui nous enveloppe ….tiens! quelques traces d’oiseaux venus picorer de maigres miettes de pain cuit dans le sable près de notre matelas.

Les plus courageux ont pris quelques photos dés l‘aurore …on repère ses fringues enfouies dans le sac… le coin du petit déjeuner est déjà installé.

L’eau du thé est bouillante ,le pain a été cuit sous la braise la veille au soir. le décor à chaque bivouac a été minutieusement choisi par le guide Sid Ahmed, artiste qui s’ignore! féerique…

Le chamelier Lémine part à la recherche des chameaux entravés…Facile en apparence, il suit les traces. Heureusement, un mois avant notre arrivée à la mi-novembre, la période de l’hivernage a été arrosée.

Nous partons en moyenne pour un périple de quatre heures de marche cool le matin et deux heures vers 15h 30, selon la température du jour…mais toujours avec des pauses régulières selon la topographie du terrain.

Il est nécessaire de contempler ces panoramas , de les humer…d’entendre et d’écouter le silence, tous nos sens sont en éveil … pause pastèque bien sûr … diététique! dattes de Mauritanie,succulentes etc….

Déjeuner à base de céréales, de sardines ,thon ,œufs etc…..Vous serez pendant le séjour correctement nourris physiquement et intérieurement...

Diner autour du feu ,soupe ,légumes cuits ,crêpes etc…le tout sous la voute céleste et l’apparition des premières étoiles …filantes ou pas !

Vœux exaucés … rien de tel pour raconter ce périple ou écrire sa propre poésie car le désert soigne et inspire les écrits ,l’aquarelle,la sculpture …et vous renvoie malgré vous à l’origine du Monde ,à votre naissance, à vos ancêtres….!

Eh oui…et les relations sont très fortes…vous ne pouvez tricher! c’est rassurant non?

Ici règne le respect et l’homogénéité du groupe et (Sid Ahmed y veille discrètement)…

Au départ avec son aide nous avions convenus du circuit , mais également des rencontres choisies avec des lieux typiques …on y parlera italien (mes origines paternelles) etc près du château , d’eau de Toungad…HHH

En cas d’absence vous aurez toujours un membre de la famille qui donnera gracieusement de son temps pour préparer les trois thés… moment de partage et d’échange!

Autre lieu original et authentique merveilleux le site de MAADEN…avec ses maisons blanches proches de la Montagne et en face les cordons dunaires splendides au soleil couchant… Oasis de charme ,chemin bordé d’un muret en pierres qui serpente à travers le système d’irrigation,cultures et enseignement visionnaire méritant que l’on s’y penche…il y a urgence !!!

L’Oasis de Mhaireth avec sa magnifique palmeraie vaut également le détour ainsi que le site de Terjit, havre de paix et de fraicheur dans un environnement minéral splendide …

Les lucioles vous attendent hhh, mêmes les ânes les vrais vous font une haie d’honneur… C’est un signe comme je dis souvent et ne parlons pas d’un arc en ciel dés le matin, ou de la naissance en direct d’un chamelon …

Tout est nature et poésie dans ces grands espaces de sable et de minéraux…et l’émerveillement toujours présent lors des rencontres avec les bergers nomades.

Partout vous retrouverez la légendaire hospitalité et la gentillesse des Mauritaniens…

En un mot : Le Désert se mérite et se vit….

Je remercie Sid Ahmed de l’Auberge Camping INIMI à Atar dans l’Adrar Mauritanien ainsi que Joêle, Ely, Mohamed et Lémine pour leur présence bénéfique et ces moments de joie et de pur partage...

Mon vœu le plus cher en ce début d’année 2017 est que d’autres voyages se mettent en route dans l’Adrar pour des jeunes en mal de vivre ou désorientés ou des Séniors ne connaissant les vertus thérapeutiques du désert.

Pourquoi pas dans le Tagant jusqu’à Kaédi ou des ami(es) m’attendent …Inch Allah !!!

Monique Guerra



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org