Cridem

Lancer l'impression
13-01-2017

13:12

Mauritanie: Point Afrique propose une reprise immédiate de ses activités touristiques

Le360 - Point Afrique, l'un des plus importants opérateurs touristiques français en matière d'organisation des circuits touristiques, propose à ses partenaires la "reprise immédiate" de ses activités vers la Mauritanie. L’annonce a été faite à travers un document transmis à l'occasion de la nouvelle année 2017. Une lettre d'information est d’ailleurs intégralement dédiée à cette perspective.

Et pour cette rentrée touristique, le voyagiste français propose différents types de circuits : pédestres, à dos de dromadaires, en voitures 4x4 pour des durée de 9, 12 ou 17 jours.

Cette lettre, sous la forme d'un véritable plaidoyer auprès des potentiels candidats à l'évasion touristique dans de vastes étendues désertiques du Sahara mauritanien, signale que "la Mauritanie n'a pas changé. Les paysages sont toujours aussi incroyables. Les hommes et les femmes toujours aussi accueillants que dans vos souvenirs. Une parenthèse de disette touristique s'est ouverte dans la zone il y a 10 ans, prenons soin de la refermer cet hiver".

Avec cette reprise annoncée, le voyagiste français souhaite renouer avec le tourisme sahélien en Mauritanie, en arrêt suite à la série d'attentats terroristes, de rapts et assassinats de ressortissants occidentaux. La Mauritanie, à l'instar de plusieurs pays de l'espace sahélien, a ainsi été classée dans une zone rouge par le Quai d'Orsay à partir de l'année 2007.

Cet épisode donna un véritable coup d'arrêt à une économie touristique naissante dans la région désertique de l'Adrar, qui recevait des flux de touristes venant essentiellement de la France.

Une mesure d’ailleurs que Nouakchott a régulièrement contestée ces dernières années, soutenant avoir fait des efforts en vue du retour de la sécurité dans le pays comme en atteste l’absence d’actes terroristes sur le territoire mauritanien depuis bientôt 5 ans.

En effet, malgré un potentiel touristique important, notamment dans le domaine culturel (villes anciennes, musées, festivals, etc.), la Mauritanie n’attire chaque année que quelques dizaines de milliers de touristes, amoureux du déserts notamment.

Avec le retour de Point Afrique, l’Etat doit mettre en place tout une politique pour faire du tourisme un secteur stratégique du fait de ses retombées positives sur les populations des régions concernées.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org