Cridem

Lancer l'impression
04-02-2017

21:00

Toile de fond | Les zénétes, histoire d’une peuplade Maghrebine

Les Zénètes, également appelés Zenata ou Iznatenn forment un groupe de diverses populations amazighes au Maghreb et sont les fondateurs de plusieurs Etats berbères au Maghreb, en Europe et en Afrique. Ils sont nomades et sédentaires à la fois et ces derniers sont les bâtisseurs des villes.

Rachid Bellil déclare « qu’il serait une erreur de dire que les Zénètes sont uniquement nomades, car ils sont les fondateurs des villes de l’Atlas saharien et des oasis », propos qui confirment les écrits d’Ibn Khaldoun.

Ce peuple a opéré le plus grand changement au Maghreb, une grande partie des Zénètes s’identifient aux Arabes, comme le déclare Poitiron, « les Zénètes disparaitront vers le VIIIe siècle et couvraient le quart de l’Afrique du Nord, est un des faits les plus extraordinaires qu’ait connu le Maghreb.

La similitude de vie et de domaine amène une arabisation rapide, accélérée par le désir des Zenata de s’anabolir de paraitre arabes ». Ils sont arabophones et berbérophones, ces derniers ont comme langue mère, le Zénète.

Au Maghreb, les Zénètes sont concentrés de Tripoli jusqu’à Tanger dont la majorité se dit arabes. Ce qui représente une grande masse humaine sur l’échelle de la population Maghrébine.

Les Zénètes sont aussi localisés dans les anciennes villes du Nord du Maroc et l’Algérie et aussi dans le Sahara et plus précisément dans le Tell, Hodna, Haut plateau de l’Algérie, une terre fertile du grand Maghreb central. On les trouve aussi dans le Ziban et le Nememcha. Ces territoires et populations, faisaient partie territoire des Gétules, situé derrière le limes romain et faisait l’objet d’attaques de la part des romains.

Plusieurs villes Gétules étaient le théâtre de batailles les deux rivaux. Les historiens récents tendent à confirmer que les Zénètes du Sahara, montaient vers le nord en hiver et se rendent au désert en été.

Cette tradition fut rompue à l’époque romaine, selon Marcel Benabou. Cet écrivain et historien français, né à Meknès au Maroc, a écrit dans son livre, que Sévères, confisquait les terres des nomades et les refoulait. En échange, il donnait les terres aux sédentaires parmi eux.

Les romains ont aussi coupé le mode de vie des Zénètes montagnards, leur interdisant les vastes plaines, devenues désormais propriétés des Zénètes sédentaires. Ibn Khaldoun révèle que le déplacement de cette peuplade au Sud et vers l’Ouest, est le produit de la défaite des Zénètes face au Kutama et aux Houaras.

ADN

©Cridem 2017

------





 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org