Cridem

Lancer l'impression
26-03-2017

18:45

Mauritanie-France : vers une redynamisation du tourisme

Les Mauritanies - Les autorités françaises et mauritaniennes vont conjuguer leurs efforts dans le but de donner un nouvel élan au tourisme mauritanien. En effet, après la décision prise par le ministère des affaires étrangères françaises de retirer les villes historiques de Chinguetti et Ouadane de sa liste rouge, les deux parties sont plus que déterminées à redynamiser le tourisme mauritanien.

Ainsi, le directeur de « Point Afrique », Maurice Freund a laissé entendre dans sa sortie publiée vendredi 24 mars , qu’il envisage de se rendre très prochainement à Nouakchott pour rencontrer les autorités afin de permettre le retour des vols charter sur la ville d’Atar.

Une situation qui galvanisera l’activité touristique dans la région désertique d’Atar et du coup permettra de relancer le secteur, en perte de vitesse depuis plusieurs années.

Auparavant, en novembre dernier, le gouvernement mauritanien avait pris une batterie de mesures dont la réduction du prix du visa touristique baissé de 70 à 80 % pour l’année 2017.

Rappelons que la région d’Atar qui attire environ 10.000 touristes par an, fait partie des principales destinations françaises.

Mais depuis l’assassinat des 4 touristes français en 2007 par Al-Qaïda au Maghreb Islamique (Aqmi), l’activité du tourisme dans cette zone est au ralenti, avec notamment la décision du quai d’Orsay de mettre sur la liste rouge les villes historiques de Chinguetti et Ouadane.

Ibrahima Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org