Cridem

Lancer l'impression
13-07-2017

11:36

Réponse des délégués du personnel au communiqué de la Direction de TOTAL Mauritanie du 12/07/2017

Délégués TOTAL Mauritanie - Le mouvement de grève qui a été déclenché le 12/07/2017 par les employés de Total Mauritanie a fait réagir sa direction dans un communiqué de presse dans la soirée de la même journée.

Le contenu de ce communiqué ne fait qu’attiser la rage des travailleurs et les renforcer dans leur position car il est malhonnête de la part d’une aussi grande société de mentionner que le résultat financier déficitaire les pousse à prioriser la pérennité de l’activité et des emplois alors que parallèlement les expatriés de l’entreprise ont un train de vie hyper luxueux à la charge de la société, et ce au détriment des employés locaux.

Autrement dit, pour notre direction les résultats déficitaires de l’entreprise ne doivent être supportés que par les employés locaux qui sont la force motrice de la société !

Par ailleurs, une information a circulé en ville pendant la période de préavis de grève véhiculant ainsi que notre direction ne voulait pas trouver de solution de sortie de crise avec les délégués lors des réunions de négociations car avait-elle l’intention secrète de faire crouler Total Mauritanie et de la céder à son l’un de ses concurrents.

Ceci s’est confirmé le 1er jour de grève car La Direction de Total Mauritanie n’a pas hésité à violer la loi en faisant remplacer ses opérateurs du dépôt Aviation par ceux d’un concurrent.

Ceci est inadmissible et ne doit être toléré dans un pays de droit et de justice comme le nôtre.

Disons-le clairement : Total Mauritanie doit réviser sa politique managériale et surtout sa politique RH qui n’existe pratiquement pas. Il est temps que les choses changent et que le management de Total Mauritanie se comporte comme celui d’une société digne de ce nom.

Cependant, les délégués du personnel de Total Mauritanie restent disponibles pour des négociations sérieuses afin de sortir de cette crise sociale comme ils en ont toujours fait preuve avant et lors de la période de préavis de grève.

Nouakchott, 13/07/2017



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org