Cridem

Lancer l'impression
18-08-2017

21:45

Mauritanie: Atelier de validation de la stratégie nationale de développement des cultures maraîchères

Maghreb Emergent - Les travaux de l’atelier de validation de la stratégie nationale de développement des cultures maraîchères dans notre pays, organisé par le ministère de l’agriculture en collaboration avec la FAO, ont débuté mercredi à Nouakchott.

Cette rencontre, d’une seule journée, regroupe les secteurs publics concernés et les coopératives agricoles et féminines opérant dans le domaine de la culture maraîchère encadrées et appuyées par la FAO ainsi que les partenaires au développement.

Le secrétaire général du ministère de l’agriculture, M. Ahmedou Bouh a, à cette occasion, souligné la place qu’occupe le secteur agricole dans les choix du gouvernement et les programmes visant à offrir la sécurité alimentaire et à réaliser une vie digne pour le citoyen au moment où les superficies cultivables connaissent un recul au plan mondial.

Le département de l’agriculture, dit-il, planche dans le cadre des efforts consentis par le gouvernement, sur instructions du Président de la République, à lever les obstacles qui s’érigent devant les producteurs agricoles pour leur permettre de disposer des moyens nécessaires pour la production, relevant que ces efforts ont permis de parvenir à des résultats significatifs en matière rizicole, principale production du pays. C’est ainsi que les superficies exploitées au cours de la campagne agricole 2015 – 2016 ont atteint 44753 hectares et la production 221782 tonnes.

L’action menée pour développer le maraîchage a permis en Mauritanie l’exploitation de 3740 hectares pendant la campagne hivernale écoulée alors les surfaces ne dépassaient pas auparavant les 2500 ha dans le meilleur des cas ces dernières années, relevant que l’objectif de cette stratégie est de combler le déficit enregistré dans le sous- secteur du maraîchage en jetant les bases nécessaires pour sa promotion.

Pour sa part, Dr Etman Mravili, représentant de la FAO a déclaré qu’en dépit des difficultés la production maraîchère représente un potentiel important du secteur irrigué dans la vallée du fleuve comme dans les oasis, précisant que l’élaboration d’une stratégie nationale pour la promotion de ce sous- secteur aidera à mettre en œuvre les orientations générales du développement du secteur rural en général et du maraîchage en particulier.

Le coordinateur national du programme d’appui technique à l’agriculture, M. Khattri Ould Atigh a, quant à lui, noté que l’objectif de la stratégie est de mettre en place un mécanisme qui rend disponibles tous les facteurs de succès de l’activité maraîchère, d’en réguler les intervenants et de parfaire des politiques adaptées pour la pérennisation de ce sous- secteur en vue de parvenir à l’autosuffisance alimentaire dans ce domaine.

AMI



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org