Cridem

Lancer l'impression
30-08-2017

13:19

Déclaration - CLTM : Emprisonnement d'un délégué du personnel

CLTM - La CLTM constate, depuis un certain temps, l’acharnement sans précédent du Pouvoir et des Sociétés acquises à sa cause dont Kinros/Tasiast de faire subir à ses militants des sanctions abusives et des accusations sans fondement allant jusqu’à l’emprisonnement.

En effet dans ce cadre de chasse aux sorcières, Monsieur Sid’Ahmed Ould Kabbach délégué du Personnel titulaire de la CLTM et en fonction, a été interpellé le 16 août 2017 par la Brigade de la Gendarmerie de Tasiast puis écroué à Akjoujt pour motif de n’avoir pas présenté les pièces hors d’usage qui ont été remplacées à la demande de l’utilisateur par bon de sortie signé par sa hiérarchie.

Il est constant que le service demandeur doit conserver les pièces défectueuses pour justifier leur demande et son utilisation et non à l’agent chargé de l’entretien et de la réparation de les stocker.

Or, il a été reproché à Monsieur Sid’Ahmed Ould Kabbach de n’avoir pas conservé les pièces défectueuses alors qu’il exerce cette fonction depuis plus d’une dizaine d’années sans qu’on lui reproche quoi que ce soit.

La CLTM estime que l’accusation est sans fondement juridique et reflète un manque de respect des dispositions légales et réglementaires en violation des procédures judiciaires sur la présomption d’innocence tant que les faits ne sont pas avérés.

Il ressort, partant d’un faisceau de faits concordants, la Direction continue sa politique d’élimination des cadres mauritaniens en violation de leur engagement pris vis-à-vis du Gouvernement de procéder à la mauritanisation des postes.

La CLTM dénonce avec fermeté cette manœuvre malencontreuse de vider, coûte que coûte les cadres mauritaniens, en particulier les militants de la CLTM, pour les faire taire des manquements constants de la Législation nationale par Kinros/Tasiast, plus grave encore, de les faire remplacer par des étrangers.

Il est clair que la Direction Kinros/Tasiast fait semblant de respecter les textes et règlements et les engagements qu’elle a pris en toute souveraineté et qui ont une valeur juridique incontestable, qu’elle est tenue de respecter.

La CLTM exhorte Kinros/Tasiast d’éviter des accusations fallacieuses conduisant à la perte de l’emploi ou de priver ses travailleurs de leur liberté allant jusqu’à l’emprisonnement qui n’est pas de nature à instaurer un climat de confiance avec ses employés qui ont tout donné pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

La CLTM réclame la libération immédiate et sans condition de Monsieur Sid’Ahmed Ould Kabbach qui n’a commis comme tort que de servir loyalement les intérêts supérieurs de Kinros/Tasiast par son dévouement, sa compétence et son assiduité dans l’exercice de sa fonction.

Nouakchott, le 28 Août 2017
Le bureau exécutif 



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org