Cridem

Lancer l'impression
19-09-2017

22:30

Festival de Jazz à Nouakchott : Pour promouvoir la culture de la paix et de la tolérance

Journal Tahalil - La 3ème édition du festival de Jazz Plus a ouvert ses rideaux ce 18 septembre par un concert organisé aux Echos du Sahel. Des artistes mauritaniens et étrangers se sont retrouvés autour du promoteur Babi Sarr, chef de l’orchestre Dental pour magnifier la musique du Jazz et prêcher le message de la paix et de la tolérance.

En conférence de presse le 19 septembre à Nouakchott, Babi Sarr et ses invités venus des Etats-Unis où le Jazz trouve ses racines, d’Espagne et de France, ont fait face à la presse pour dérouler le programme de l’évènement.

S’exprimant en tant que promoteur, Mr Babi Sarr a indiqué que le Festival Jazz Plus de Nouakchott se veut « un grand rendez-vous d’échanges interculturels entre les musiciens mauritaniens et ceux de la sous-région, d’Europe et des Etats-Unis ». Il a ainsi soutenu que l’évènement «s’inscrit dans le cadre de la promotion de la musique jazz comme vecteur de paix, de liberté d’expression et d’unité » et se veut « porteur d’un message de tolérance et d’ouverture aux autres, pour une parfaite cohésion sociale.»

Cette année, poursuit Mr Sarr, le Festival Jazz Plus de Nouakchott a comme partenaires le Ministère de la Culture et de l’Artisanat, l’Institut Français de Mauritanie (IfM) qui prend en charge entièrement la logistique, l’Ambassade de France, l’Ambassade d’Espagne et l’Ambassade des Etats-Unis, mais également avec le soutien aussi d’autres associations et opérateurs économiques.

Le promoteur a en outre souligné que l’enjeu pour cette année, est de « créer et développer des temps et un espace d’échange entre les cultures à travers des ateliers de découverte, un partage d’expérience avec des musiciens professionnels mauritaniens et étrangers ».

Il s’agit concrètement, «d’initier des musiciens et les jeunes mauritaniens à la pratique du jazz, promouvoir la culture de la Paix et de la Tolérance dans la sous-région, dans les pays du Sahel et dans le monde à travers le festival de jazz et le pérenniser en Mauritanie » rappelle Babi Sarr, secrétaire général des "Echos du Sahel" et initiateur du festival de jazz en Mauritanie.

Outre les invités de marque présents comme David Murray (USA), Samy Thiébault (France), Steve Shehan (France), Jerez - Texas (Espagne), il y aura Noura Seymaly et le groupe Walfadjiri de Mauritanie ainsi que le Dental Orchestra dont le chef se trouve être le promoteur du Festival. C’est dire que l’évènement promet d’être très intéressant. D’ailleurs ce 19 septembre à l’IFM, il y aura un concert de Samy Thiebault de la France.

Ces artistes étrangers qui viennent pour la première fois en Mauritanie à cette occasion, ont exprimé toute leur joie de se reproduire de concert avec les artistes mauritaniens mais aussi et surtout de contribuer au développement de cette musique Jazz en Mauritanie.

Par rapport à l’évènement, le promoteur a souligné que : « tout est fin prêt » pour assurer son bon déroulement. Il s’est réjoui de la présence des invités et de la reconnaissance du Ministère de la Culture à son Festival qui en est à sa troisième édition.

Même s’il reconnaît les difficultés qu’il traverse pour l’éclosion du Jazz en Mauritanie, Mr Babi Sarr, dit « qu’il faut laisser le temps à l’arbre de grandir » et appelle les mauritaniens à faire de cette musique, la leur.

I.Badiane



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org