Cridem

Lancer l'impression
20-09-2017

13:51

Mauritanie : les ravages de la drogue dans le milieu des jeunes inspire à Monza "Light 4 my people" [Vidéo]

Cridem Culture - Le rappeur mauritanien Monza était le 16 Septembre invité sur la chaine francophone TV5 Monde pour évoquer son nouveau titre, "Light 4 my people" (Lumière pour mon peuple), une chanson d’alerte sur les ravages de l’alcool et de la drogue, à la destination des jeunes.

"La Mauritanie fait face à un phénomène grandissant par rapport à l’utilisation de la drogue (…) que beaucoup de jeunes utilisent. Et il y’a eu beaucoup d’incidents et surtout de cas de jeunes qui se retrouvent dans des situations vraiment très graves. Et nous, en tant qu’artiste, sachant qu’on peut mobiliser l’opinion, on a décidé de tirer la sonnette d’alarme", a expliqué Monza lors d’un entretien au journal Afrique de TV5 Monde.

Cette chanson, faite en collaboration avec le jeune rappeur mauritanien Lass, prix Assalamalekoum Découvertes 2014, va sortir en début d’octobre prochain.

Lors de cet entretien, Monza a été également interrogé sur la question de l’esclavage en Mauritanie, une pratique qui lui a inspiré le titre "Marchands d’âmes".

"Oui, l’esclavage est un crime contre l’humanité. Oui, l’esclavage existe encore en Mauritanie. C’est cet héritage culturel du passé qui se perpétue encore dans le présent et aujourd’hui, il y’a un débat autour de l’esclavage que je trouve absurde parce que tout le monde veut parler à la place d’eux. Il est temps aujourd’hui que le Mauritanien assume son histoire et laisse justement l’esclave parler"
, a affirmé Monza.

Par la Rédaction de cridem.org

©Cridem 2017

--------





 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org