Cridem

Lancer l'impression
15-10-2017

14:30

VIDEO/Chine. Une exposition compare des Africains à des animaux

Courrier International - Après les plaintes de la communauté africaine en Chine, un musée à Hubei a dû retirer une série de photographies plaçant côte à côte des clichés d’enfants et d’adultes noirs, et d’animaux. Cet incident raciste n’est pas une première en Chine.

Sur un tableau, le portrait d’un jeune homme noir regardant par-dessus son épaule est placé à côté de la photo d’un guépard prenant la même pose. Sur un autre, le cliché d’un enfant la bouche ouverte face à une image de gorille avec la même mimique.

Depuis la fin septembre, une exposition de photographies au musée provincial d’Hubei en Chine célébrait l’harmonie entre l’homme et la nature. Mais une section de ce travail associant des images d’Africains avec des animaux a créé la controverse.

“C’est triste de constater que malgré l’intensification des relations économiques entre Chinois et Africains, il y a encore clairement autant de racisme et de manque de compréhension culturelle” a déclaré à Quartz un Ghanéen étudiant en Chine.

133 000 visiteurs

Le musée a dû retirer les photos à la suite de plaintes provenant de la communauté africaine vivant en Chine. L’organisateur de l’exposition, qui a accueilli 133 000 personnes, a expliqué au site d’informations américain qu’il “comprenait pleinement” le problème.

“La plupart des visiteurs sont chinois. Dans les représentations esthétiques chinoises, comparer les gens aux animaux n’est pas offensant” a-t-il essayé de se justifier. Il a ajouté pour défendre le travail du photographe chinois, un homme d’affaires qui s’est souvent rendu en Afrique, que le but de l’exposition était de “rappeler aux gens que nous ne devrions pas oublier d’où nous venons”.

Quartz rappelle que ce n’est pas la première fois que des incidents racistes à l’encontre d’Africains ont lieu en Chine. WeChat, l’application mobile de messagerie du géant chinois Tencent, a dû s’excuser il y a quelques jours pour avoir traduit “étrangers noirs” en “nègres” en anglais.

L’an dernier, une entreprise chinoise avait diffusé à la télévision une publicité dans laquelle un homme noir ressortait d’une machine à laver en homme asiatique après l’utilisation d’un puissant détergent.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org