Cridem

Lancer l'impression
17-10-2017

12:12

Les garde-côtes mauritaniens tirent sur une embarcation : un pêcheur gravement atteint. Un rescapé témoigne … (vidéo)

Ndar Info - Une embarcation de près d’une centaine de pêcheurs de Guet-Ndar a essuyé, lundi, des tirs de la marine mauritanienne, au large de Goxu Mbacc. Babacar NDIAYE atteint à la fesse, a été admis aux urgences de l’hôpital régional de Saint-Louis.

Au portail de l’institution sanitaire, parents et amis de la victime se sont mobilisés, ce matin, pour fustiger « un énième acte barbare » des garde-côtes mauritaniens contre des pêcheurs de la ville.

« Ils nous ont arrosé de balles depuis leur navire alors que nous étions sans défense et sans armes. Nous leur avons dit que vous avez touché un de nos camarades, mais ils ont continué à tirer », témoignage un rescapé de la fusillade.

« Ils ont accéléré les tirs au moment où nous avons atteint les côtes de SALSAL. C’est en ce moment qu’ils ont blessé Babacar. Nous étiez sur la Langue de Barbarie », a-t-il renseigné, en informant que la marine mauritanienne a confisqué la petite pirogue et ses deux moteurs.

« Ils ont également arrêté les 24 personnes qui étaient à bord», a-t-il ajouté.

Il y a quelques mois, trois pêcheurs Saint-Louisiens ont été atteints par des tirs de garde-côtes de la Mauritanie, dans des situations similaires. L’un d’eux, touché au cou, avait perdu la vie. À Guet-Ndar, l’on se demande encore pourquoi la marine sénégalaise ne surveille pas la frontière comme celle de la Mauritanie qui a érigé un port militaire à NDIAGO.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org