Cridem

Lancer l'impression
29-10-2017

23:15

La mortalité maternelle en Mauritanie se situe autour de 582/100.000 naissances vivantes

Portail Humanitaire - Pas moins de 582 femmes meurent sur 100.000 naissances vivantes en Mauritanie, a déploré le secrétaire général du ministère de la Santé mauritanien, Ahmed Ould Dié. Aussi, quelque 29 enfants meurent sur 1.000 enfants nés dans le pays, a-t-il ajouté à l’ouverture d’un atelier de validation du guide de surveillance et de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale, lundi à Nouakchott.

Le responsable mauritanien a également exprimé son regret pour le fait que les objectifs 4 et 5 des OMD santé relatifs à la mortalité maternelle et infantile n’aient pas été atteints en dépit des efforts déployés par son département.

Il a rappelé l’engagement pris cependant par son pays d’améliorer la santé de la mère et de l’enfant, des adolescents et des jeunes par le biais de la mise en œuvre du plan Mayoto, ainsi que les autres engagements pris au cours de la réunion des ministres africains de la santé, organisée en 2014 par l’UA et l’OMS.

Ould Dié a par ailleurs souligné la nécessité d’enregistrer tous les décès et d’identifier leurs causes pour œuvrer à leur limitation à travers une intervention plus efficace.

C’est dans cette optique, a-t-il expliqué, qu’un programme de surveillance et de lutte contre la mortalité maternelle et néonatale a été mis en place.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org