Cridem

Lancer l'impression
01-11-2017

16:16

Dieynaba Diom, animatrice en PF : "L’espacement des naissances doit être une priorité dans les familles"

Nouakchott Info - L'Association agir sur la santé de la femme et le développement en partenariat avec le programme leadership au Sahel a lancé le 30 Octobre dernier, au Mauritanian Business Center (MBC), à Nouakchott, la campagne de sensibilisation sur la planification familiale au profit de représentants communautaires.

En marge de ce lancement, la présidente de l’association agir est revenu  sur le contexte de la création de son association qui œuvre sur la santé de la reproduction et le leadership des jeunes africains afin de booster leur pays en particulier et de l’Afrique en générale.

"Nous sommes partis pour représenter la Mauritanie au Niger dans le programme leadership au sahel de l'Université de Berkeley, en Californie, rappelle-t-elle. Ce programme a regroupé des leaders émergeant dans des domaines clé du développement. Nous avons travaillé sur quatre volets tels que l’agriculture durable et la gestion des ressources naturelle , l’éducation et l'autonomisation des filles, la planification familiale, la sécurité alimentaire et nutritionnelle. J’ ai choisi la planification famille afin d’aider les femmes de mon pays où nous avons des efforts à faire afin de réussir notre mission".

Selon Dieynaba Diom, l’ espacement des naissances doit être une priorité dans les familles pour la bonne santé de la femme et son enfant. "Les connaissances des méthodes de contraceptions n'est ne sont compliquées mais aussi elles sont accessibles et fiables si la personnes suit les indications de la sage-femme d'autant plus que beaucoup de centres sont ouverts pour faciliter, orienter les femmes pour une santé durable", a-t-elle ajouté.

Cet atelier de communication sur la planification familiale a vu la présence de beaucoup de femmes communautaires évoluant dans des associations de femmes mais aussi la présence des jeunes ambassadeurs pour la planification afin de sensibiliser les populations sur les avantages de la planification familiale en Mauritanie.

Les jeunes engagés comptent concrétiser la communication en action concrète pour le bénéfice des femmes communautaires où l’information fait défaut.

MBG



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org