Cridem

Lancer l'impression
24-11-2017

12:12

Ould Deddew appelle l’Arabie saoudite et les EAU à revenir sur leur décision de classer l’Union des savants musulmans comme terroriste

Adrar-Info - Le Cheikh Mohamed El Hassan Ould Deddew, membre du conseil d’administration de l’Union mondiale des érudits musulmans, a déclaré que le classement par l’Arabie Saoudite et ses alliés, de l’Union, en tant qu’organisation terroriste, n’affecterait pas le fonctionnement ni la crédibilité de celle-ci .

Il a appelé les pays du siège du Qatar (Arabie Saoudite, Emirats arabes unis, Bahreïn, Egypte) à revoir leur décision et à libérer les prédicateurs et les érudits victimisés.

Le Cheikh a précisé – dans une interview accordée à Al Jazeera – que l’Union des savants musulmans n’a pas été surprise par cette classification parce que l’organisation de l’Etat islamique (Dash), a déjà considéré l’Union des Oulémas musulmans comme une organisation terroriste.

« Ils (les pays du siège du Qatar) prennent donc le Dash (organisation d’Etat islamique ) comme référence dans cette classification », a-t-il dit.

Cheikh Ould Deddew a déclaré que certains pays du siège de Qatar ont déjà honoré le président de l’Union des savants musulmans et l’honoreront encore une fois , s’ils revenaient à la raison.

Il a appelé l’Arabie Saoudite, les Emirats Arabes Unis et tous les pays qui détiennent des savants et des prédicateurs « honnêtes » de les libérer parce qu’ils sont connus pour leur modération et leur position du juste milieu, et qu’ils ont défié et affronté le terrorisme partout dans le monde.

Il importe de rappeler que les pays du siège de Qatar, avaient annoncé jeudi matin ,à la première heure, l’ajout de la Fédération mondiale des savants musulmans et du Conseil islamique mondial ainsi que 11 autres personnes à ce qu’ils appellent : « listes des terroristes ».

Source : http://mourassiloun.com/node/2315

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org