Cridem

Lancer l'impression
02-12-2017

06:45

Mauritanie: bonnes perspectives de création d'emplois chez Tasiast

Le360 - Tasiast Mauritanie Limited (TML), filiale de la multinationale canadienne Kinross, qui exploite le site aurifère du même nom au nord du pays, offre de bonnes perspectives d’emploi à l’horizon 2020, grâce à l’achèvement d’un projet d’expansion de son usine qui «en fera l’une des plus grandes mines d’or d’Afrique», annonce une déclaration rendue publique jeudi.

Une délégation de cette entreprise a pris part à la première édition du "Forum Afrique destination emplois», organisé à Paris les 24 et 25 novembre dernier par l’organisme public français «Campus».

Une rencontre «qui a permis aux spécialistes du recrutement de Tasiast de prendre contact avec de jeunes étudiants mauritaniens en France dans des spécialités variées comme la géologie, les finances, les sciences de l’ingénieur» afin de faire connaître la mine de Tasiast.

«TML est aujourd’hui l’un des principaux employeurs privés de Mauritanie. Environ 4.000 individus travaillent pour le compte de la société et de ses entrepreneurs, alors que l’entreprise emploie directement 1.100 mauritaniens, qui représentent 90% de sa main d’œuvre et occupent des postes à tous les niveaux, y compris au sein de l’équipe de direction.

2.000 postes permanents supplémentaires seront disponibles avec l’achèvement des travaux d’extension du projet de renforcement des capacités de l’usine de traitement de l’or»
à l’horizon 2020.

Par ailleurs, le document de la filiale de Kinross rappelle que «l’industrie minière est un secteur complexe et compétitif. Avec notre plan de mauritanisation en cours, Tasiast cherche à développer le profil de professionnels et managers mauritaniens, qui auront en charge le potentiel de la mine. Pour ce faire, nous avons besoin d’attirer les meilleurs».

Avec l’expansion de la mine, le recrutement devient une priorité dans le domaine des opérations minières de même que du traitement, de l'exploration, des finances, de l'informatique, de la géologie ou de la mécanique.

Enfin, rappelons qu'entre 2013 et 2016, Tasiast a licencié près de 700 employés dans le cadre d’une politique de rationalisation des coûts d’exploitation pour faire face à la baisse des cours mondiaux de l’or.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org