Cridem

Lancer l'impression
02-12-2017

16:16

Communiqué sur l'arrestation des orphelins et des veuves, à Kaédi

FONADH - Le 28 Novembre 2017, jour de célébration de l’anniversaire de l’Indépendance de la Mauritanie, les autorités mauritaniennes ont arrêté 15 militantes et militants des droits de l’homme, membres du Collectifs des veuves et orphelins, dont 10 ont été libérés le même jour.

Les 5 militants restants à savoir:

- Maimouna Alpha Sy, SG du collectif des Veuves
- Aissata Alassane Diallo Membre du collectif des Veuves
- Salamata Demba Gaye membre du collectif des Veuves
- Moussa Farba membre du (COVICIM)

- Gueye Mamadou membre du (COVICIM) sont toujours détenus dans le Commissariat de Kaédi. Maimouna Alpha Sy souffre d’hypertension artérielle et de diabète.

Le « crime » reproché à ces militants est qu’ils ont brandi, lors du passage du cortège des officiels, des banderoles, et d’avoir distribué des tracts demandant que soient traduits en justice les responsables du passif humanitaire (exactions et exécutions extrajudiciaires commises entre 1989 et 1991).

Est-il besoin de rappeler que le tout répressif adopté par le régime mauritanien actuel continue d’aller crescendo, consacrant de plus en plus le recul de l’Etat de droit.

Face à cette situation qui risque d’hypothéquer lourdement les acquis démocratiques et les libertés individuelles et collectives, le FONADH dénonce le viol systématique des droits des citoyens dont le régime actuel est devenu coutumier.

Le FONADH exige la libération immédiate et sans condition des militants du Collectif des veuves et orphelins détenus arbitrairement à Kaedi et rappelle au pouvoir mauritanien que ses agissements assombrissent chaque jour l’Etat de droit en Mauritanie.

Nouakchott, le 1er décembre 2017

Le Secrétaire Exécutif du FONADH

Mamadou Moctar SARR




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org