Cridem

Lancer l'impression
04-12-2017

17:00

A Conakry, les pays du PO débattront de l’autonomisation des femmes et de la révolution contraceptive

L'Authentique - Conakry abritera du 12 au 14 décembre 2017 la 6ème réunion du Partenariat de Ouagadougou (PO) sur le thème « l’autonomisation des femmes et la révolution contraceptive ». A ce titre, un communiqué de presse dont la teneur suit, a été publié et diffusé à large échelle.

Né de la volonté commune de 9 pays de l’Afrique de l’Ouest Francophone et de différents partenaires techniques et financiers, le Partenariat a pour but d’accélérer les progrès dans l’utilisation des services de Planification Familiale (PF).

Depuis sa création, des progrès ont été notés dans l’accès aux moyens de contraception. Entre 2012 et 2016, le nombre de femmes sous méthodes contraceptives dans les pays du Partenariat est passé de 3.000.000 à 4.720.000, soit une augmentation de près de deux millions de femmes additionnelles.

En 2016, le Partenariat de Ouagadougou est entré dans sa phase d’accélération qui prévoit d’atteindre 2.2M d’utilisatrices additionnelles d’ici 2020.

Afin d’assurer le suivi de la mise en œuvre des plans d’action, les 9 pays membres du Partenariat de Ouagadougou ainsi que leurs partenaires se rencontrent chaque année depuis 2012 pour échanger sur leurs intérêts communs et partager les résultats et contraintes rencontrés.

A ce jour, le Partenariat a tenu cinq réunions annuelles. Chacune de ces réunions a marqué un tournant décisif pour la promotion de la Planification Familiale en Afrique de l’Ouest Francophone.

La 5ème Réunion Annuelle du Partenariat de Ouagadougou qui a eu lieu à Abidjan du 12 au 14 décembre 2016 a été une occasion de faire un état des lieux du démarrage de la mise en œuvre de la phase d’accélération conformément aux engagements pris en décembre 2015 à Dakar et d’établir les bases des prochaines actions pour une meilleure accessibilité aux services de la planification familiale.

Le thème retenu était : « Promouvoir la contraception c’est garantir un meilleur avenir des jeunes ». Au cours de cette même année on recensait 4.720.000 de femmes utilisatrices de méthodes de contraception moderne dans les 9 pays francophones de l’Afrique de l’Ouest. Ceci représente une croissance de 1.306.000 d’utilisatrices additionnelles de méthodes modernes depuis 2011.

Cette année, Conakry abritera du 12 au 14 décembre, la 6ème réunion annuelle du Partenariat de Ouagadougou. Le thème fédérateur retenu sur une base participative est : Autonomisation de la Femme et la Révolution Contraceptive.

Ce thème central présente plusieurs enjeux importants pour le PO. Tout d’abord, celui de l’amélioration du statut de la femme et par ricochet sa santé, car la PF contribue de 30% à la réduction de la mortalité maternelle.

Ensuite, celui de la liberté de choix, car le développement est un processus d’expansion des libertés qui doit profiter à tous, hommes et femmes (Sen,2009). Et enfin, celui économique qui reconnaît que l’autonomisation de la femme est un atout pour le développement économique.

Environ 350 personnes participeront à cette réunion parmi lesquelles des délégations des pays du PO constituées des représentants des gouvernements, des jeunes, des religieux, des journalistes et des OSCs, des représentants des bailleurs de fonds, institutions régionales, des partenaires techniques, des parlementaires et maires, et des acteurs du secteur privé.

Cette 6ème réunion annuelle sera à nouveau l’occasion pour ces divers participants, membres du PO de faire un bilan sur les progrès réalisés durant l’année 2017, de répondre aux questionnements soulevés l’an dernier à Abidjan, de discuter des défis communs comme l’effectivité du partenariat et de la coordination au niveau national et régional, les échanges entre pays, la mise en oeuvre des initiatives à hauts impacts visant à soutenir les plans d’action nationaux, et de s’accorder sur les perspectives de l’année 2018 afin de consolider les acquis du PO et améliorer la tendance progressive vers l’atteinte de l’objectif de 2020.

A propos du Partenariat de Ouagadougou

Le Partenariat de Ouagadougou a été lancé en février 2011, lors de la Conférence régionale sur la Population, le Développement et la Planification Familiale : l’urgence d’agir, qui s’était tenue dans la capitale du Burkina Faso.

Il mise sur l’engagement des gouvernements, une meilleure coordination entre les bailleurs de fonds pour optimiser leurs soutiens aux pays, une accélération de la mise en oeuvre des interventions à haut impact et également sur une collaboration et coopération aux plans national et régional pour remédier au taux élevé des besoins non satisfaits en matière de planification familiale. Le Partenariat de Ouagadougou compte neuf pays membres : Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée, Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Togo.

Contact Presse
Marie Ba, Chargée du Plaidoyer et des Relations Externes
Tel : (221) 33 869 70 29
Email : mba@intrahealth.org



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org