Cridem

Lancer l'impression
05-12-2017

06:45

Situation en Libye : ce sont les pyromanes qui crient au feu (Mohamed Ould Abdel Aziz)

Les Mauritanies - Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz a laissé entendre que la situation désastreuse que vit la Libye avec notamment la pratique de l’esclavage est due aux bombardements effectués par les occidentaux dans ce pays.

S’exprimant, samedi 02 décembre, lors d’une rencontre avec la presse à Tichitt à l’occasion du 7e Festival des villes anciennes, le chef de l’Etat, a indiqué que l’amplification de ce phénomène de l’esclavage dans ce pays n’est rien d’autre que le résultat du désordre qui y règne.

« Actuellement, il n’y a plus d’État en Libye et c’est la faute de l’Occident », dénonce-t-il. Par ailleurs, le président s’est indigné de l’attitude de certains droits de l’hommistes et activistes mauritaniens qui profitent de ces genres de situation pour évoquer le cas de l’esclavage en Mauritanie.

« Pourquoi un tel acharnement et des intoxications pour déstabiliser le pays, qui se reconnait par sa diversité », a lancé le président.

« Évidement la Mauritanie a connu l’esclavage, qui a engendré des séquelles et des répercutions sur le plan social », assène-t-il.

Néanmoins , les autorités sont en train de faire des efforts considérables pour lutter fermement contre ce fléau , qui n’honore pas la dignité humaine.

Ainsi , depuis 2015, le gouvernement a mis en place un nouveau texte législatif, qui sanctionnent sévèrement les pratiques esclavagistes, conclut-t-il.

Rappelons qu’en 2016, les statistiques ont révélées qu’ environ 43000 personnes ont été touchées par l’esclavage, soit un pourcentage de 1,06 % de la population.

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org