Cridem

Lancer l'impression
05-12-2017

16:16

Un réseau de centrales syndicales commémore la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes

Le Calame - Le réseau des centrales syndicales, constituée de la CLTM, de l’UTM, de la CGTM, et la CNTM a célébré, le 2 décembre, la journée mondiale de lutte contre les violences faites aux femmes en milieu de travail. Une journée célébrée, chaque année, le 25 novembre et dont les festivités ont été étalées jusqu’au 10 décembre, journée mondiale des droits humains.

L’objectif de cette célébration était de sensibiliser les femmes sur les différentes formes de violences basées sur le genre dans les milieux de travail, d’une part, d’attirer l’attention des pouvoirs publics sur cet obstacle à l’épanouissement des femmes, d’autre part. L’accent a été mis essentiellement sur les femmes commerçantes et les domestiques.

Au cours de cette manifestation, différentes intervenants ont pris la parole pour décliner les différentes formes de violences faites aux femmes.

Ainsi, le coordinateur du réseau, Cheikh Baba a mis l’accent sur les conditions dégradantes dans lesquelles travaillent les femmes en Mauritanie, les traitements dont elles sont l’objet. Des formes de violences qui peuvent être d’ordre physique ou moral.

C’est d’ailleurs pour dénoncer ces violences que le réseau a été mis en place, a-t-il renseigné. Il a profité de l’occasion pour remercier la centrale syndicale internationale CSI Afrique pour son accompagnement.

Mme Salka a pour sa part, dénoncé la discrimination dont sont victimes des femmes vivant avec le VIH/SIDA, considérées comme étant infidèles. Elles méritent respect, soutien et accompagnement de tous ; c’est une force productive dont on prive ainsi notre société, regrette-t-elle.

Prenant la parole, à son tour, Mme Maria Traoré, porte-parole du réseau a évoqué les différentes formes de violences en milieu de travail.

De son côté, Hanan s’est inquiétée du sort des femmes vendues aux enchères comme esclaves en Libye et celles ayant été exploitées et abusées en Arabie Saoudite, il y a quelques années.

La célébration de cette journée a été l’occasion pour les femmes d’écouter également la restitution des travaux de la 3e conférence des femmes syndicalistes qui s’est tenue, à Costa-Rica,

Les festivités de cette journée marquent également le coup d’envoi des activités de sensibilisation pour la campagne mondiale « Comptez avec nous ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org