Cridem

Lancer l'impression
05-12-2017

10:20

Le chef de l'ONU condamne le meurtre d'un Casque bleu mauritanien en République centrafricaine

Xinhua - Le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, a condamné lundi une attaque contre un poste de contrôle de la Police de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

Un Casque bleu mauritanien a été tué lors de l'attaque. Trois autres Casques bleus - deux Mauritaniens et un Zambien - ont été légèrement blessés, a déclaré le porte-parole de M. Guterres, Stéphane Dujarric. Selon lui, un nombre indéterminé d'anti-Balaka ont pris d'assaut un poste de contrôle de la Police de la MINUSCA à Bria, dans le centre-est du pays.

Antonio Guterres a condamné l'attaque et a présenté ses condoléances au peuple et au gouvernement de la Mauritanie, ainsi qu'aux collègues de la MINUSCA. Il a souhaité un prompt rétablissement aux blessés, a indiqué le porte-parole lors d'une conférence de presse.

Le représentant spécial du Secrétaire général de l'ONU en République centrafricaine a déclaré que la MINUSCA ferait tout ce qui est en son pouvoir pour que les auteurs soient traduits en justice, a-t-il ajouté.

L'attaque a eu lieu deux heures après l'intervention des soldats de la MINUSCA pour libérer deux personnes déplacées qui étaient retenues en otage par les anti-Balaka à Bria.

Le Mauritanien était le 14e Casque bleu de l'ONU tué dans l'exercice de ses fonctions en République centrafricaine en 2017. Fin



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org