Cridem

Lancer l'impression
07-12-2017

08:30

Mauritanie : l'américain Exxon Mobil décroche trois contrats sur des blocs en offshore

La Tribune Afrique - Trois contrats d'exploitation et de production de pétrole et de gaz dans les eaux mauritaniennes dans l'océan atlantique ont été signés entre l'Etat mauritanien et la compagnie américaine ExxonMobil Exploration and Production Mauritania Deepwater Ltd. Les contrats portent sur les blocs en offshore C14, C17 et C22 du bassin mauritanien.

La Mauritanie enregistre une nouvelle entrée dans son cercle des investissements dans le secteur des hydrocarbures.

Ce lundi 4 décembre 2017, les autorités du pays ont signé avec la filiale Exxon Mobil Exploration and Production Mauritania Deepwater du géant américain Exxon Mobil, trois contrats d'exploitation et de production du pétrole et du gaz dans les eaux mauritaniennes de l'océan atlantique.

D'après un communiqué d'Exxon Mobil, les documents des contrats ont été signés du côté mauritanien par le ministre du Pétrole, de l'énergie et des mines, Mohamed Ould Abdelvetah, et du côté d'Exxon Mobil par son président Steven Grenlee, en présence du secrétaire général du ministère, des conseillers au département, du directeur général des hydrocarbures au ministère, du président de la commission nationale des hydrocarbures et du directeur général de la Société mauritanienne des hydrocarbures.

«Ces blocs renforcent la position de leader mondial d'Exxon Mobil eu égard à ses superficies d'exploration par grands fonds», a déclaré Steve Greenlee. «Nous remercions le gouvernement mauritanien de nous donner l'opportunité d'évaluer le potentiel de ces blocs en utilisant notre expérience et une technologie de pointe», ajoutera-t-il.

Il faut préciser que les contrats signés entre les deux parties portent sur les blocs C22, C17 et C14 situés à environ 200 kilomètres au large de la Mauritanie. Leur superficie combinée s'élève à près de 34 000 km² (près de 8,4 millions d'acres) dans une profondeur d'eau allant de 1 000 mètres à 3 500 mètres, ou de 3 300 pieds à 11 500 pieds

Un important investissement pour Exxon Mobil

Avec la signature de ces trois contrats, le groupe américain compte désormais parmi les exploitants du secteur minier de la Mauritanie. A ce propos, le ministère mauritanien du Pétrole assure que les perspectives sont très prometteuses quant à la production prochaine de gaz et de pétrole.

Dans son communiqué en début de semaine, Exxon Mobil a fait savoir qu'il démarrera prochainement ses activités de production. La compagnie américaine détiendra un intérêt de 90% contre 10% pour la Société Mauritanienne des Hydrocarbures et de patrimoine minier.

Après l'approbation des contrats par le gouvernement, elle entreprendra des activités d'exploration, notamment l'acquisition et l'analyse de données sismiques.

C'est la deuxième fois en moins d'un an que la Mauritanie signe des contrats engageant son pétrole. En mai dernier, le pays avait signé des contrats similaires avec le français Total et le britannique British Petroleum.

L'Etat mauritanien démontre ainsi la confiance que les investisseurs ont par rapport à la sécurité de leurs investissements. Avec son secteur minier déjà riche, le pays exploite en outre des gisements de fer, de cuivre et d'or.

Son secteur minier emploie environ 15 000 personnes de manière directe ou indirecte et contribue à près du tiers au PIB. Une donne que le pétrole viendra grandement changer.

Par Sylvain Vidzraku




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org