Cridem

Lancer l'impression
06-12-2017

17:50

Mauritanie : la France ne fait pas de diplomatie publique sur les Droits de l’homme (Diplomate)

Alakhbar - « La France ne fait pas de diplomatie publique » sur la situation des Droits de l’homme en Mauritanie. « Ce rôle est porté par l’Union européenne », a déclaré Raphaël Malara (Voir photo), le représentant de l’Ambassade de France au lancement de la 5e édition du Concours international de plaidoiries pour les droits de l’homme de Mauritanie.

Selon Malara qui répondait à une question d'Alakhbar, «il ne s’agit pas pour la France de ne pas dénoncer des violations graves par ce que c‘est un pays ami. On peut le dire franchement mais pas forcement publiquement ou de faire étalage sur la scène publique ».

« Le sujet des Droit d’homme a été toujours au cœur des relations avec la Mauritanie de par nos liens historiques. Mais le message peut être plus fort s’il est porté par l’Union européenne », a expliqué Malara qui est conseiller de Coopération et d’Action Culturelle à l’Ambassade de France et directeur de l’Institut Français de Mauritanie.

Raphaël Malara de préciser, dans le domaine des droits de l’homme, la France travaille avec la Mauritanie « sur la durée, sur le fond et pour la professionnalisation des acteurs en offrant aux magistrats et aux avocats des formations en France ou dans la sous-région et en invitant des personnes qui sensibilisent les autorités (mauritaniennes) et les acteurs des droits de l’homme ».



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org