Cridem

Lancer l'impression
07-12-2017

15:33

Concours International de plaidoirie sur les droits de l’Homme de Mauritanie : Premier prix pour «une peine éternelle»

Le Quotidien de Nouakchott - Me Julien Martin (français) a remporté le premier prix de la cinquième édition du concours international de plaidoiries pour les droits de l’Homme de Mauritanie, le 06 décembre au palais de justice de Nouakchott.

Dan la salle d’audience presque pleine d’étudiants, de lycéens, d’avocats, de représentants de la société civile, « une peine éternelle », titre de la plaidoirie Me Martin, a fait effet sur la foule mais aussi sur le jury présidé par Me Cheikh Ould Baha.

« A travers l’exemple d’Abd Al Rahim, Al Nashiri, Me Martin s’attaque, aux pratiques des Etats Unis dans la gestion des détenus dits de la plus haute importance… dans des centre de détention secrets de la CIA en Afghanistan, en Pologne, en Roumanie… » Pour leur première participation à ce concours international, les tchadiens ont fait fort en s’adjugeant les deux autres marches du podium.

Me Mog-Nan Kembetiade a pris la deuxième place avec « la problématique de la peine de mort au Tchad : le cas de Boko Haram. » Me Garandi Lega Ibrahim, avec « le droit a l’objection de conscience » a occupé la troisième place.

Les autres candidats : Taher Dalleli (Tunisie), Alaa Markaa (Palestine), Marion Mvouti (Congo), Mohamed Ould Obeid (Mauritanie), Ghada Wahdan (Palestine) ont été récompensés.







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org