Cridem

Lancer l'impression
07-12-2017

21:00

La Mauritanie dénonce la décision des Etats Unis d'Amérique relative à la reconnaissance d'El Qods comme capitale d'Israel

AMI - La République Islamique de Mauritanie a dénoncé la décision des Etats Unis d'Amérique de reconnaître El Qods comme capitale d'Israël et d'y transférer l'ambassade américaine.

Dans un communiqué dont une copie est parvenue, jeudi, à l'AMI, le ministère des affaires étrangères a exprimé son refus absolu de toutes les conséquences liées à cette décision et de tout ce qu'elle comporte comme atteinte aux sentiments, eu égard à la place d'El Qods spirituelle et historique auprès des peuples arabes et islamiques et des épris de paix dans le monde.

Voici le texte intégral de ce communiqué:

"La République Islamique de Mauritanie tout en dénonçant avec force la décision des Etats Unis d'Amérique de reconnaître El Qods comme capitale d'Israël et d'y transférer son ambassade exprime son refus absolu de toutes les conséquences liées à cette décision et ce qu'elle comporte comme atteinte aux sentiments , eu égard à la place d'El Qods spirituelle et historique auprès des peuples arabes et islamiques et des épris de paix dans le monde.

La voie de l'unilatéralisme par le biais des décisions contraires à la légalité internationale ne peut jamais changer la situation juridique de la ville d'El Qods- Echerif qui repose sur un certain nombre de résolutions du conseil de sécurité, notamment la résolution n° 242 en date de 1967 qui a appelé au retrait des territoires occupés en 1967 et la résolution n° 478 en date de 1980 refusant la déclaration du gouvernement israélien relative à l'annexion d'El Qods et de la considérer comme capitale d'Israël.

La République Islamique de Mauritanie rappelle en outre que la communauté internationale a exprimé à mainte reprises son refus de reconnaître tout changement opéré par Israël sur les frontières de 1967 y compris El Qods, hors du cadre des négociations, conformément à la résolution du conseil de sécurité n° 2334 en 2016 et aux résolutions de l'Assemblée générale en rapport.

Le non-respect de la situation actuelle juridique d'El Qods- Echerif conformément à la volonté collective internationale est de nature à conduire, en plus de l'accroissement de l'ampleur de la crise qui existe dans la région, à l'anéantissement des efforts internationaux visant à réaliser la paix entre les parties palestinienne et israélienne sur la base de la coexistence pacifique et de la création de l'Etat palestinien indépendant avec pour capitale El Qods Est.

La décision des Etats Unis d'Amérique est de nature à accroitre le niveau de la tension dans la région et à menacer la paix internationale, ce qui ne sert personne.

Nouakchott, 7/12/2017"



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org