Cridem

Lancer l'impression
13-12-2017

11:33

Mauritanie : nouvelle loi pour lutter contre la pollution

Sahara Medias - Le parlement mauritanien a approuvé mardi, lors d’une séance plénière un projet de loi relatif à la lutte contre la pollution.

Dans son exposé devant les députés, la ministre de l’élevage, Mme Vatma Vall mint Souane assurant l’intérim de son homologue de l’environnement et du développement durable, permettra de déterminer les seuils pour les polluants les plus importants, ainsi que la nature et les caractéristiques des polluants dont les émissions atmosphériques sont prohibées, en plus des mesures de contrôle de la pollution d’une part et d’incitation, pour une mutation vers la technologie et les énergie propres ou moins polluantes d'autre part.

La ministre a révélé que le projet de loi prévoit des sanctions financières allant de 5 000 à 100 000 ouguiyas et une peine d'emprisonnement d'un jour à une année complète.

Selon la ministre la croissance industrielle enregistrée par la Mauritanie au cours des deux dernières décennies, en particulier au niveau des secteurs de l’industrie de transformation, des mines et du pétrole, en plus de l’augmentation excessive du parc automobile national, composé en majorité de véhicules d’occasion ont accentué et diversifié une pollution.

Lors de leurs interventions les députés ont demandé l’adoption d’une méthodologie pour sensibiliser la population sur les risques posés par la pollution de l'air, demandant de mener les études nécessaires pour déterminer l’applicabilité des projets de loi élaborés et la disponibilité des citoyens à les assimiler.

Il ont rappelé enfin les dangers causés par la propagation généralisée des denrées alimentaires périmées et des médicaments contrefaits ainsi que par les fumées dégagées par les vieilles voitures et certaines usines, tout en louant les efforts déployés pour protéger les forêts et la biodiversité.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


 


Toute reprise d'article ou extrait d'article devra inclure une référence www.cridem.org